Après une première sortie réussie, le Front du Refus annonce un meeting samedi 22 Octobre 2016 à la place Ficgayo de Yopougon

Après la marche empêchée les forces de sécurité de Ouattara, les leaders du Front du Refus ont donné rendez-vous à la presse nationale et internationale afin de faire savoir l’attitude qu’ils comptaient donner à leur lutte. Cela fut fait lors d’une conférence de presse au siège de LIDER hier jeudi 20 octobre 2016 à 15h.

Les leaders du Front du Refus, qui viennent d’être réjoints dans leur opposition catégorique au projet de Nouvelle Constitution de Ouattara par la Coalition du NON, ont annoncé qu’ils tiendront un meeting ce samedi 22 Octobre 2016 à a place Ficgayo de Yopougon. Danielle Boni Claverie, la porte parole du Front du Refus a révélé que le meeting de samedi était prévu pour se tenir au Plateau, c’est à dire pratiquement au même instant que celui que devrait tenir Alassane Dramane Ouattara dans ce même quartier. Pour éviter ce chevauchement de calendrier, les autorités ioiriennes ont elles-mêmes proposé a Front du Refus de tenir son meeting de samedi à Yopougon, a précisé madame Boni Claverie. Elle a ensuite indiqué que les demandes d’autorisation ont déjà été transmises au maire de Yopougon.

Revenant sur la marche du jour, Danielle Boni Claverie a indiqué être surprise par la barbarie policière à laquelle les manifestants ont fait face, et qui fait environ 20 blessés et une cinquantaine de militants arrétés et emmenés  “dans des lieux jusqu’ici inconnus”. Car soutient-elle «la marche n’était pas interdite. Jusqu’à présent rien ne nous avait été dit sur l’interdiction de la marche, pour cause nous étions avec le préfet de police d’Abidjan hier jusqu’à 20 heures et en partant on lui a dit que nous ferons la Marche. Le Front du Refus dénonce toutes les arrestations qui ont eu lieu. Certes les leaders ont été libéres mais le Front du refus est tout de même inquiet des 50 militants arrêtés».

Malgré la brutalité policière, la porte parole du Front du Refus a tenu à exprimer sa satisfaction quant à la tenue même de la manifestation du jour. «Pour nous c’est un succès et une victoire», a souligné madame Boni Claverie. Forte de cet acquis, elle a précisé que «le Front du refus tient à réaffirmer sa détermination dans la voie qu’il a choisi, celle d’amener Monsieur Alassane Ouattara à retirer son projet de Constitution ici et maintenant».

Le député Gnango Kacou arrêté lors de la marche du Front du Refus Après une première sortie réussie, le Front du Refus annonce un meeting samedi 22 Octobre 2016 à la place Ficgayo de Yopougon

C’est pour donner corps à la déterminaton du Front à combattre le projet de nouvelle Constitution de Alassane Dramane Ouattara que madame Boni Clavrie a lancé «un appel à tous les militants de venir très nombreux ce samedi à Ficgayo pour un meeting dès 09 heures». Meeting au cours duquel «les vraies instructions seront données», a-t-elle indiqué.

A la suite de madame Boni Claverie, Abou Drahmane Sangaré, le président intérimaire du FPI a instruit ses fédéraux et ses à venir nombreux à Ficgayo ce samedi.

Eburnienews.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE