Arrêté suite à l’attaque de l’école de police: un détenu meurt à la Maca d’une crise d’embolie pulmonaire

Arrêté suite à l’attaque de l’école de police: un détenu meurt à la Maca d’une crise d’embolie pulmonaire

La Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) a enregistré un décès ce lundi 30 avril 2018. Il s’agit du détenu Boyo Jean-Paul, un ex-militaire du rang. Il est l’un des cinq (5) présumés assaillants arrêtés suite à  l’attaque de l’école de police qui a eu lieu dans la nuit du mercredi  19 au jeudi 20 juillet 2017.

Selon des sources concordantes médicales proches du Greffe de la Maca, le bulletin médical du détenu présentait un mal pernicieux dont souffrait Boyo Jean-Paul,  depuis qu’il est détention. Il s’agit de l’affection appelée  embolie pulmonaire souvent  provoquée par l’obstruction d’une artère qui mène aux poumons par un caillot de sang. Notre source explique que le détenu était exposé à divers risques dont celui qui l’a emporté ce lundi, faute de soins appropriés en urgence. La même source explique que suite à cette crise, le détenu  a été admis à l’infirmerie de la Maca où l’infortuné est décédé.

Pour rappel, Boyo Jean-Paul a été placé sous mandat de dépôt  le 21 août 2017 à la Maca, en même temps que quatre militaires suspectés et arrêtés pour leur participation présumée à l’attaque contre l’école de police de Cocody, à Abidjan. Lors d’un point presse tenu le  mercredi 26 juillet 2017, le porte-parole du régime, le ministre  de la Communication Bruno Koné avait soutenu que ces hommes auraient pu préparer « des attaques de plus grande envergure » et ont été arrêtés grâce aux caméras de surveillance.

Marcel Dezogno 

Source: letempsinfos.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.