Attaque de Grabo : Un assaillant et deux militaires tués dans des attaques au sud-ouest

Attaque de Grabo : Un assaillant et deux militaires tués dans des attaques au sud-ouest

Un assaillant et deux militaires ont été tués au cours des attaques menées contre les positions des Forces républicaines de Côte d’ivoire (FRCI) dans le village de Dahioké, dans la sous-préfecture de Olodio, à une vingtaine de kilomètres de Grabo (Sud-ouest, région de San Pedro).

Les deux militaires, selon des témoins, ont été tués par les assaillants qui fuyaient de la ville Grabo où des premiers tirs nourris ont été entendus ce samedi.

“C’est quand ils sont arrivés dans le village de Dahioké qu’ils ont attaqué, dans leur fuite, les positions les FRCI et ont tué deux FRCI (éléments)”, a expliqué un villageois, précisant que le corps de l’assaillant a été retrouvé, plus tard, dans une plantation, lors du ratissage de la zone.

Dans la nuit de samedi à dimanche, des individus lourdement armés ont attaqué les positions des FRCI à Grabo. Les échanges de tirs ont duré jusqu’à 7h, obligeant la population à se terrer chez elle.

“C’est à 7 h que le calme est revenu et les populations ont pu sortir timidement”, a indiqué cet habitant joint au téléphone par l’AIP.

Il a relevé que les FRCI qui ont reçu du renfort de Man ont commencé le ratissage dans la région, notamment dans la sous-préfecture de Olodio où des combats poursuivaient encore.

Ik/kp

Source : AIP

——————————————

Onze assaillants arrêtés

Au total, 11 assaillants ont été arrêtés à la mi-journée de samedi après l’attaque perpétrée dans la nuit de vendredi à samedi par des individus armés contre des positions de Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) dans la localité de Grabo (sud-ouest, région de San Pedro) et qui a fait trois morts dont deux militaires.

Ces individus ont été arrêtés par les éléments FRCI alors qu’ils fuyaient, après l’échec de l’attaque, en direction des localités de Gbapet, Gnato, dans la sous-préfecture de Grabo, et de Dahioké, dans la sous-préfecture de Olodio, où ils ont tué deux militaires, ainsi que sur le fleuve Cavally à la frontière ivoiro-libérienne, a appris l’AIP de sources militaires.

A Grabo, selon les autorités sécuritaires, la situation est sous contrôle et le calme est revenu.

bb/ik/kp

Source : AIP

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.