Attaques de l’Ouest, échec du RGPH : Roger Youan (Coalition Ça Suffit) s’attaque au gouvernement ivoirien «Nous appelons à la démission devant ces attaques répétées de Paul Koffi Koffi»

Attaques de l’Ouest, échec du RGPH : Roger Youan (Coalition Ça Suffit) s’attaque au gouvernement ivoirien «Nous appelons à la démission devant ces attaques répétées de Paul Koffi Koffi»

 «Nous appelons à la démission devant ces attaques répétées de Paul Koffi Koffi»

«Mabri a trompé le chef de l’Etat en engloutissant des  milliards dans une foireuse opération, qu’il démissionne»

«Si les choses ne vont pas bien dans ce pays, c’est le président Alassane Ouattara qui fait  que ça  ne va pas ! » 

A quelques 18 mois de la présidentielle de 2015, il estime que la Côte d’Ivoire son pays est dans une situation plus qu’alarmante. Avec une réconciliation  en panne. Avec des attaques répétées à l’ouest du pays. Avec une opération de recensement général de la population  qui montre des limites de par son mode opératoire. Avec la montée du taux  de chômage….Et portant, Roger Youan, président de la ‘’Coalition Ça Suffit’’ en Côte d’Ivoire a fait campagne pour l’avènement du changement avec Alassane Ouattara…Il s’en prend au pouvoir d’Abidjan avec un appel à des démissions en masse… Entretien.

 

D’où vous vient l’initiative d’une coalition dites «Ça Suffit !» ?

Des inquiétudes. Il nous arrive de passer des nuits blanches face à ce que vit notre pays la Côte d’Ivoire, depuis des décennies. Nous ne pouvons rester sans rien faire et regarder la situation telle quelle est  aujourd’hui vécue. Nous sommes préoccupés. Nous nous sommes demandés: que pouvons-nous faire pour changer véritablement les choses ? Nous sommes dans un pays où des gens passent le plus clair de leur temps  à palabrer.  Que faire d’autre ? Qu’est-ce que nous faisons? Personnellement, je pense que ça suffit !

Le silence face aux misères des populations : ça suffit ! Des ministres qui ont travaillé sous plusieurs régimes et qui sont improductifs : ça suffit ! Il est temps pour la jeunesse ivoirienne de dire à toute cette classe politique : ça suffit. Il est temps de prendre le destin de la Côte d’Ivoire entre nos mains pour dire : ça suffit ! Nous invitons  tous les Ivoiriens à se joindre à nous pour crier haut et fort : ça suffit ! Il faut que les choses changent. Ce n’est pas pour voir cette situation sociale désastreuse clanique que nous avons soutenu Alassane Ouattara…

 

Vous étiez avec Gbagbo et avec Ouattara en même temps…

J’ai fait campagne pour Alassane  Ouattara au deuxième tour de la présidentielles de 2010, pourtant je me suis  battu aux cotés de Laurent Gbagbo  de 2002 à 2007. En tant que jeune patriote, nous nous sommes mis ensemble pour défendre une cause parce qu’à un moment donné, il nous fallait défendre la légalité constitutionnelle. Si vous quittez le chemin et la cause, moi je pars. Car je crois à la politique des valeurs sinon si c’est le contraire, je ne vois pas de raisons de faire chemin ensemble. C’est vrai que j’ai quitté la galaxie patriotique parce qu’il y a eu des incompréhensions parce que je suis attaché à des valeurs.

J’ai été le président du collectif des victimes de la Licorne de l’hôtel ivoire de 2004. J’ai même pris  une balle dans le pied et j’ai fait six mois en traumatologie du CHU de Cocody. Simplement  parce que je croyais en une cause. Il fallait que la Côte d’Ivoire reste debout. Il faillait que le pays  ne s’effondre pas. Et je dis même que c’est parce que la Côte d’Ivoire est restée débout que les élections qui ont installé ce pouvoir ont eu lieu et que nous sommes là. Il faut aussi que les gens nous félicitent aujourd’hui pour ce combat. Que ceux qui l’ont mené ne regrettent pas cette période de la Côte d’Ivoire. Donc je me suis battu pour ses deux hommes politiques pour la Côte d’Ivoire.

 

Alors pourquoi, ça suffit alors ?

Je n’aime pas les  coups d’Etat.  Et les gens  ne sauraient nous reprocher que nous nous soyons battus aux côtés de Gbagbo contre les coups d’Etat, aujourd’hui. S’ils nous le reprochent aujourd’hui, c’est dire que les coups d’Etat sont bons! Si c’est bon de faire des coups d’Etat,  il n’y a pas de raison que  le ministre   Hamed Bakayoko souffre chaque jour. Qu’il laisse les gens faire des coups contre l’Etat. Donc les coups d’état ce n’est pas bon. Ça suffit !

J’ai soutenu Alassane Ouattara à la présidentielle parce qu’il a présenté un programme cohérent et réaliste pour changer la Côte d’Ivoire. J’ai soutenu Alassane Ouattara à cause de son programme  qu’il a présenté aux ivoiriens. Aujourd’hui, la population crie avec les autoroutes  à péage exponentiellement coûteux.  Je voudrais dire aux Ivoiriens que le bilan de Ouattara est très  facile à faire puisqu’il a présenté un programme chiffré aux Ivoiriens. Il a promis 1 million d’emplois aux ivoiriens. 2015 arrive et les comptes seront faits puisqu’il dit qu’il est encore candidat. Il sera évalué sur ce qu’il a fait avec des fiches que chaque ivoirien tient en main comme un élève qui est évalué.  Et les Ivoiriens jugeront. Il a fait des promesses réalistes que j’ai soutenues en allant les présenter aux ivoiriens, s’ils lui renouvellent leur confiance ce sera une bonne chose.

Aujourd’hui nous constatons que dans notre pays, il y a des problèmes encore à la base et que rien n’a changé. Nous ne pouvons pas rester là et dire que  tout va bien et qu’il n’y a rien à dire. Moi je  dis non ! Ça suffit !

 

Et pourtant le gouvernement travaille pour les Ivoiriens dit-il.

Il y a des ministres qui ne font pas leur travail. Le président Alassane Ouattara nous répond en  déplaçant Cissé Bacongo de l’Enseignement Supérieur pour la Fonction publique, même si ce n’est pas ce que nous aurions  voulu. Il aurait dû le démettre comme Adma Bictogo. Aujourd’hui je peux dire que, Anne Ouloto ne fait pas le poids sinon elle ne resterait pas là à assister à la maltraitance des citoyens dans les quartiers précaires où ils sont jetés dans la nature. Je ne vois pas ce que fait le ministère des Affaires sociales.

C’est pareil pour Raymonde Goudou avec  tous  ces dégâts dans les CHU et centres de santé publique. Elle ne fait pas son travail. Je demande au chef de l’Etat de faire le point du taux de chômage qui ne cesse de monter avec le ministre de l’Emploi Dosso Moussa qui inquiète.

Aujourd’hui que dire de Mabri Toikeusse qui a lancé l’opération du recensement général de la population et de l’habitat sans l’avoir préparée au préalable. Il n’y a mis aucune méthode. Pas de campagne, pas de rencontres avec la société civile ou encore avec les partis politiques. Il n’a impliqué aucun ivoirien or il s’agit  d’une question nationale et non une affaire de Mabri Toikeusse.  Une affaire d’utilité nationale car la Côte d’Ivoire a besoin de mettre ses statiques à  jour pour la programmation de son développement est devenu, un scandale par le génie de Mabri Toikeusse.  Lorsqu’on veut être émergement il faut faire les choses avec méthodes.  A quoi s’attendait-il sans méthode ?

Mabri a trompé le chef de l’Etat en engloutissant plusieurs  milliards dans une foireuse opération. Qu’il démissionne. Franchement ce n’est même pas à la ‘’coalition ça suffit’’ qui doit demander la démission de Mabri Toikeusse, car elle doit couler de source. Ce monsieur qui a été de tous les gouvernements depuis Laurent Gbagbo de qui il dit qu’il n’a rien fait, est aujourd’hui au pied du RGPH. Un échec ! Même si le FPI a ses raisons que je ne partage pas parce qu‘il ne faut pas boycotter le recensement, mais je ne suis pas d’accord avec la manière avec laquelle Mabri Toikeusse a organisé cette opération. Je le dis, il a trompé le président Alassane Ouattara. Il doit démissionner.

Mais il n’est pas facile de démissionner ici, le savez-vous ?

Nous sommes dans pays où  les gens n’ont pas la culture de la démission. Et c’est dommage et dangereux  pour l’émergence que recherche Alassane Ouattara. Je veux que dans mon pays les gens démissionnent parce qu’ils n’ont pas réussi, ou pour ce qu’on leur reproche. Ce n’est pas cela ici  et c’est regrettable. Moi, je souhaite que le président Alassane Ouattara réussisse. Mais, il ne le peut que dans la réalisation des promesses et dans la vérité.

C’est le même cas avec Charles Konan Banny qui ne sait plus où va la réconciliation. Il dira qu’on ne le  laisse pas travailler. Mais lorsqu‘on vous confie une mission et qu’on ne vous laisse pas travailler, il faut démissionner. Banny dira qu’il n’a pas les moyens. Mais lorsque quelqu’un vous confie  un travail et qu’il ne vous donne pas les moyens, vous lui dites : je refuse  d’être mis dans la honte, alors je démissionne.

Aujourd’hui l’armée ivoirienne est un danger pour la Côte d’Ivoire.  Il faut mettre de l’ordre dans les rangs des forces Républicaines de Côte d’Ivoire. Et là, j’accuse le ministre Paul Koffi Koffi qui ne cesse de prendre des engagements pour une armée disciplinée pour que les Ivoiriens soient en sécurité.  Des attaques sont perpétrées et souvent le ministre Koffi Koffi va plus loin en disant qu’il ne  connaît pas le mode opératoire des assaillants. C’est grave. Il ne fait pas le travail et n’est pas à la hauteur de la réforme de l’armée ivoirienne. Les militaires se regardent en chien de faïence.  J’appelle à la démission devant toutes ces attaques répétées de Paul Koffi Koffi. Il n’a pu faire la réforme de l’armée et nous allons aux élections de 2015. Je refuse que la Côte d’Ivoire aille avec une telle armée à des élections en 2015. Paul Koffi Koffi n’a pu donner à la Côte d’Ivoire une vraie armée. Que le chef de l’Etat tire toutes les  conséquences et qu’il le démette face aux attaques répétées  de l’ouest.

Mais l’ouest de la Côte d’Ivoire est une  autre réalité…

Je considère que le président Alassane Ouattara ne sait pas ce qu’il s’y passe.  Je considère qu’il n’est pas informé de ce qu’à  l’ouest les gens sont en train de grogner. Ils sont expropriés. Il n’est pas informé. Mais là-bas, les gens pensent que c’est le président Alassane Ouattara qui veut leur arracher leurs terres pour les remettre aux Burkinabés, ce qui n’est pas vrai. Mais il faut une vraie campagne de sensibilisation et de soutien de toutes ces populations à l’ouest de la Côte d’Ivoire. C’est une poudrière et les gens regardent…Ça suffit !

 

Pourtant,  Alassane Ouattara croit que c’est encore possible…

Il peut avoir de grands rêves pour la Côte d’Ivoire, mais quand on fait de mauvais choix, on est surpris par le résultat. Il s’est engagé dans ses rêves avec de mauvais engagés. Le chef ne peut tout voir, c’est notre devoir de dire au président que tel ou tel ne fait son travail. Il doit les démettre. Il faut que les ministres soient assez courageux pour dire aux Ivoiriens que ça ne va pas. Lorsque les Conseillers rencontrent le Président de la République qu’ils lui donnent les vrais conseils.

Hier les gens disaient que c’est l’entourage de Gbagbo  qui est mauvais, sinon lui, il est bien. Aujourd’hui c’est le même discours que nous entendons sous Ouattara. Je refuse cette façon de voir les réalités. Je refuse que nous continuions dans le sens d’un tel discours. Le poisson pourrit toujours par la tête. Si les choses ne vont pas bien dans ce pays, c’est le président Alassane Ouattara qui fait  que ça  ne va pas ! Je veux qu’on arrête ce discours creux. L’entourage d’un Président ne l’a jamais pris  en otage. Ça suffit ! C’est le peuple qui choisit quelqu’un pour présider à sa destinée, il  doit lui rendre des comptes…

Je lance un vibrant appel à tous les Ivoiriens épris du changement à nous rejoindre dans la ‘’Coalition ça suffit’’ ! Tout est possible. Parce que ça suffit. Il faut arrêter de tromper le peuple. Ça suffit !

Entretien réalisé

Par HERVE MAKRE

Source: 5minutesinfos

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.