Attentats suicide sanglants au Tchad …: Réponse des terroristes à l’arrivée du président Débyà la tête de l’UA ?
ATTENTION EDITORS - VISUAL COVERAGE OF SCENES OF DEATH Police officers stand over a victim at the site of a suicide bombing in N'Djamena, Chad, July 11, 2015. A man dressed in a woman's burqa blew himself up in the main market in Chad's capital N'Djamena early on Saturday, killing 15 people and injuring 80, a police spokesman said. REUTERS/Moumine Ngarmbassa TPX IMAGES OF THE DAY TEMPLATE OUT - RTX1K17S

Attentats suicide sanglants au Tchad …: Réponse des terroristes à l’arrivée du président Débyà la tête de l’UA ?

Deux attentats-suicides ont fait trois morts et 56 blessés, dans deux localités tchadiennes de la région du lac Tchad, cible régulière d’attaques des terroristes nigérians de Boko Haram, a-t-on appris, ce dimanche 31 janvier 2016, de source sécuritaire.

La première attaque a visé la localité de Guié, où un kamikaze, circulant à moto, s’est fait exploser, tuant une personne et en en blessant 32, a indiqué, sous couvert de l’anonymat, un officier des services de sécurité. Un deuxième attentat-suicide a fait deux morts et 24 blessés, dans le village de Miterine, a ajouté cette source.

La région du lac Tchad est placée sous le régime de l’état d’urgence, pour tenter de contrer les attaques de Boko Haram (devenu « l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest », ce que refusent de voir les analystes africains), qui a rallié le Daech, et qui a, fréquemment, recours aux attentats-suicides, au Nigeria, au Cameroun, au Tchad et au Niger.

Source: PANAFRICOM

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.