Au domicile d’Abou Drahamane Sangaré Soro Guillaume demande pardon (Vidéo)

Au domicile d’Abou Drahamane Sangaré Soro Guillaume demande pardon (Vidéo)

Depuis le décès le samedi 3 novembre dernier de Sangaré, les personnalités politiques ne cessent de défiler au domicile du défunt.

Ce lundi 26 novembre, c’était au tour du président de l’Assemblée nationale de passer pour  présenter ses condoléances à sa famille biologique et politique. Il  s’est montré profondément touché  par le décès  de l’ami de Gbagbo au point où s’est empêché de partir sans dire un mot.

« J’ai ressenti  le besoin, a-t-il indiqué, de dire quelques mots, parce que je ne serai  pas satisfait de venir et repartir, sans dire quelques mots dans cette circonstance. Le président Sangaré je l’ai connu, jeune étudiant  à  l’université. Elu secrétaire général de la FESCI, j’ai eu à  le rencontrer. » Toutefois, le président de l’Assemblé nationale a reconnu que depuis le déclenchement  de la guerre en 2011, il n’a plus revu le président Sangaré.

Poursuivant, il a dit : « Je sais qu’à partir de 2010-2011, je ne  l’avais plus revu et il serait malheureux de ne pas évoquer cet épisode ici. Ça été quelque chose de très difficile et je suis ici devant la famille, je sais que le défunt a eu des moments très difficiles surtout après l’arrestation du 11 avril. Je voudrais à l’occasion de son décès, personnellement et publiquement vous présenter mon pardon parce que je sais que vous avez souffert dans votre chair, vous avez été triste. Aujourd’hui, je suis devant vous, c’est inutile de jouer à l’hypocrite de venir saluer et de partir si comme de rien n’était. »

Et d’ajouter : « Pour ceux qui ont souffert et qui m’en ont voulu, je vous demande pardon. Oui ça été un épisode difficile pour notre pays. Aujourd’hui devant sa dépouille, je suis là pour vous présenter mon pardon. À tous ceux qui sont ici et qui ont souffert de ma gouvernance, de mes actions en tant que Premier ministre, je vous demande pardon. Je pense qu’à l’occasion de ces funérailles, il nous faut avoir le courage, l’énergie et la force de regarder l’avenir de notre pays et de faire la réconciliation », a-t-il conclu  son propos.

Source: 2cminfo.net

One comment

  1. Soro Kigbafori,tu n’as rien à dire deh!Pourquoi si courtaud,tu aimes t’exhiber?Je te sais têtu, mais pas aussi impénitent et malhonnête!Tu dis tout sans commencer par le début:”tous ceux qui ont souffert de ta rébellion” en service pour Dramane Allassane,un Burkinabé.Tu es malhonnête car Soro tu es idiot:tu n’attends pas les obsèques de Abou Dramane pour jouer ton hypocrisie;pire,le lieu est mal choisi et la circonstance aussi.Quand on est mal né et mal éduqué,on ne sait pas faire la part des choses. Comme Dramane,l’argent sale du sang des Ivoiriens vous trouble,ainsi,votre “Konglo atchana”!Non seulement c’est toi et Dramane qui l’avez tué,empoisonné avec la complicité de véreux soit-disant médecins en passe de galère morale et animale,tu viens te pavaner, saisissant toutes les occasions pour te faire accepter,mais jamais pardonner.Ta posture désinvolte,pieds croisés et mains croisées est toute l’expression de mépris qui ne cadre pas avec le propos Poro que tu ponds par mimétisme. Les Ivoiriens attendent encore que,dans une assemblée ouverte,toi et ton mentor Dramane de Faso,vous leur demandiez pardon de façon claire et en réparant le tort monstrueux dont la restitution de leurs biens,meubles et immeubles.Cela prend courage et conscience humaine que vous n’avez pas,loin des loges franc-maçonniques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.