Au nom de “l’honneur”, des Pakistanais égorgent leur fille enceinte

Au nom de “l’honneur”, des Pakistanais égorgent leur fille enceinte

Jeudi dernier, à Buttaranwali dans l’Est du Pakistan, une femme enceinte de son deuxième enfant a été tuée par sa propre famille qui était opposée à son union. Un nouveau crime d’honneur qui a secoué le pays.

La liste des victimes tuées au nom de “l’honneur” s’allonge de jour en jour au Pakistan. Il y a peu, c’est Muqaddas Bibi, une jeune femme de 22 ans qui a été assassinée par les membres de sa propre famille.Cela faisait près de trois ans qu’ils n’avaient eu aucun contact. En effet, la victime avait rompu les liens avec ses proches lorsqu’elle s’était mariée avec l’homme qu’elle aimait. Un mariage que sa famille n’approuvait pas. Ainsi, Muqaddas a fait sa vie de son côté en donnant naissance à une petite fille il y a 10 mois. De nouveau enceinte, elle s’est rendue dans une clinique pour faire des examens. Et à ce moment-là, sa mère et son frère se sont rendus dans l’établissement. Ces dernier ont tout fait pour qu’elle rentre avec eux au domicile familial. Pour la convaincre, ils sont allés jusqu’à lui promettre qu’ils acceptaient enfin son union. Mais une fois arrivé chez elle, son frère, sa mère et son père ont égorgé la jeune femme qui est morte sur le coup.

Les meurtriers ont ensuite fui le lieu du crime et sont toujours recherchés par la police. Mais un autre membre de la famille aurait été arrêté, a rapporté Gohar Abbas, le chef du commissariat local. L’individu en question aurait incité les parents à commettre cet acte abominable.

Les crimes d’honneur, un problème devenu “norme”

Au Pakistan mais également en Inde, les infanticides font partie de l’actualité quotidienne. Au nom de l’honneur familial, de nombreux parents sont prêts à tuer leurs enfants. Cette histoire n’est pas sans rappeler celle de Zeenat Bibi, une Pakistanaise de 16 ans qui a été brûlée vive par sa mère la semaine dernière.

En 2015, la Commission indépendante des droits du Pakistan déplorait le décès d’au moins une Pakistanaise par jour au nom de l’honneur de sa famille. Et même si depuis plusieurs projets de lois sont en cours, le nombre de crimes d’honneur recensé ne connait pas de recul significatif. Le combat sera long et éprouvant.

Source: aufeminin.com

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*