Au Pays-Bas, une nouvelle loi autorise les moniteurs d’auto-école d’être payés avec du sexe

Au Pays-Bas, une nouvelle loi autorise les moniteurs d’auto-école d’être payés avec du sexe

Le gouvernement néerlandais a précisé que les moniteurs d’auto-école sont autorisés à offrir des leçons de conduite en échange de sexe, dans un pays, la prostitution étant légale sur le territoire.

Les ministres du gouvernement des Pays-Bas ont confirmé qu’il est légal pour les moniteurs de conduite d’offrir des leçons en échange de faveurs sexuelles. “Ride for Ride” est le nom d’une loi nouvellement introduite permettant à toute personne de plus de 18 ans d’apprendre à conduire une voiture en échange de son corps, la prostitution étant légale dans le pays.

Le gouvernement néerlandais a abordé la question de front après que Gert-Jan Segers, du parti d’opposition conservateur ChristenUnie (Union chrétienne), a déposé une question au Parlement en novembre dernier, rapporte CNN. Celui-ci considère la pratique comme de la prostitution illégale pour une question fiscale. Les élèves dans ce cas de figure, sans permis de prostitution, ne sont pas soumis à la fiscalité.

Offrir une leçon de conduite, mais pas son corps

En réponse, Melanie Schultz van Haegen, ministre des infrastructures et de l’environnement du pays, et la ministre de la sécurité et de la justice Ard van der Steur, ont précisé qu'”il ne s’agit pas d’offrir des activités sexuelles pour une rémunération, mais d’offrir une leçon de conduite”. Nuance.

Pour autant, si certains médias évoquent “une hausse des recherches sur le web” de moniteurs acceptant ce genre de paiement, selon Sentina van der Meer, attaché de presse du ministère de la Sécurité et de Justice, le phénomène n’est pas “commun”.

Justine Knapp

Source: metronews

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.