Aveux mépriants de Donald Rumsfeld: «George W. Bush a eu tord à propos de l’Irak»

Aveux mépriants de Donald Rumsfeld: «George W. Bush a eu tord à propos de l’Irak»

«Le président George W. Bush a eu tort d’essayer de construire la démocratie en Irak..», l’a déclaré dans une récente interview l’ancien secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, acteur clé de l’invasion américaine en l’Irak en 2003.

Dans une interview au journal britannique The Times, Rumsfeld a déclaré que les efforts pour évincer Saddam Hussein et de remplacer son régime tyrannique avec la démocratie étaient impraticables, et qu’il avait des préoccupations au sujet du plan depuis le début.

«Je ne suis pas de ceux qui pensent que notre modèle particulier de démocratie est approprié aux autres pays, à chaque moment de leur histoire», a déclaré Rumsfeld au journal The Times, ajoutant aussi que «L’idée que nous pourrions façonner une démocratie en Irak me semblait irréaliste. Cela m’a préoccupé quand j’ai entendu ces mots pour la première fois».

Rumsfeld, a servi sous Bush de 2001 à 2006. Il a défendu les actions de l’administration dans la perspective de la guerre, qui a traîné pendant des années avant de mettre fin formellement en 2011.

1,3 million de morts: le vrai bilan de la «guerre contre le terrorisme»

La « guerre contre le terrorisme » lancée par les États-Unis après les attentats du 11 septembre 2001 a causé en douze ans la mort d’au moins 1,3 million de personnes dans trois pays – Irak, Afghanistan et Pakistan –, affirment trois organisations scientifico-pacifistes dans un récent rapport.

13 million de morts le vrai bilan de la «guerre contre le terrorisme» Aveux mépriants de Donald Rumsfeld: «George W. Bush a eu tord à propos de lIrak»

Ce rapport de 101 pages, intitulé « Body Count : Casualty Figures after 10 years of the ‘War on Terror’», a été publié par les organisations Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW, prix Nobel de la paix en 1985), Physicians for Social Responsibility et Physicians for Global Survival. Il affirme, en se basant sur diverses sources, y compris gouvernementales, que ce bilan de 1,3 million de morts est « une estimation basse » et ne tient pas compte d’autres pays en conflit (Yémen, Somalie, Libye, Syrie).

500 morts par jour en Irak

Selon ses auteurs, c’est l’Irak, envahi en 2003 par les États-Unis sous le prétexte que le régime du dictateur Saddam Hussein détenait des « armes de destruction massive », qui a payé le plus lourd tribut à la guerre contre le terrorisme lancée par l’administration du président George W. Bush, avec environ un million de morts – contre 111.000 selon les médias américains. Suivent l’Afghanistan (220.000 morts) et le Pakistan (80.000, pour beaucoup victimes d’attaques de drones américains, dont des enfants).

Le chiffre de plus de 600.000 Irakiens morts de façon violente après l’intervention américano-britannique – soit 500 morts par jour après le début de l’opération « Iraqi Freedom » – avait déjà été cité en octobre 2006 par la célèbre revue médicale britannique ‘The Lancet’, qui avait souligné que ce chiffre équivalait à 2,5 % de la population.

Dans leur rapport, les trois associations évoquent un « crime contre l’humanité proche du génocide ».

Des chiffres effarants

Voir l’infographie sur mobile

Source: Le Soir

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE