Des étudiantes se prostituent pour payer leurs études

Belgique : Des mères se prostituent pour remplir leur frigo

Triste constat pour les travailleurs sociaux : nombreuses sont les mamans, victimes de la crise, qui se prostituent en Belgique ! Malgré un emploi à temps plein, elles profitent du week-end pour se faire rapidement 100 euros. Histoire de pourvoir remplir le frigo !

Infirmière en chef, en semaine et travailleuse du sexe, le week-end. Celle que nous prénommerons « Claire » est une maman qui tente de faire face à la crise. Son mari l’a quittée pour une autre. Pour subvenir aux besoins de ses enfants, Claire se livre à la prostitution occasionnelle.

Un phénomène récent, selon les travailleurs sociaux, qui touche des ménagères entre 35 et 50 ans bien plus qu’on ne l’imagine en Belgique. «  Ce type de prostitution s’observe de plus en plus. Elle ne concernait, il y a des années, que les allocataires sociales ou des personnes issues d’un milieu défavorisé. Mais elle touche aussi actuellement la classe moyenne  », commente Fabian Drianne, travailleur sociale à l’Espace P à Bruxelles. Qui estime que «  les chiffres relatifs à la prostitution augmenteront pour 2014.  »

Dans la capitale, par exemple, les prostituées seraient au nombre de près de 5.000, activité qu’elles exercent en rue, en vitrine ou de manière exceptionnelle.

Source: Sudinfo.be

 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.