Bénin : les proches de Lionel Zinsou montent une cabale médiatique contre Patrice Talon

Bénin : les proches de Lionel Zinsou montent une cabale médiatique contre Patrice Talon

Alors que des mots d’admiration sont venus de partout pour féliciter le candidat Lionel Zinsou qui a très vite appelé Patrice Talon, dès les premières heures après la fermeture des bureaux de vote pour concéder sa défaite, on constate depuis  peu, qu’une autre machine s’est mise au travail pour saper la victoire de l’homme. Il est aujourd’hui clair que la France a tout fait pour hisser Lionel Zinsou au sommet de l’Etat au Bénin sans succès. Les béninois ont préféré Patrice Talon à Lionel Zinsou, le « surdoué et le surdiplômé » comme l’appellent ses amis de la presse française.

Depuis la victoire de Patrice Talon aux élections présidentielles, une partie de la presse française, non satisfaite de la défaite de Lionel Zinsou, continue d’écrire des articles sans aucun mérite et dans un style de journalisme jaune dont le seul but serait de discréditer le nouveau président élu du Bénin, Patrice Talon. Habitués aux articles du journal Le Monde qui n’a pas fait preuve d’indépendance et d’impartialité pendant les élections présidentielles, les partisans de Patrice Taon sont de plus en plus furieux contre le Premier ministre Lionel Zinsou, qui selon eux n’est pas tout à fait innocent dans cette cabale orchestrée contre le nouveau président par la presse française.

Dans un article sensationnel  intitulé : « Talon, sulfureux millionnaire aux affaires », Maria Malagardis écrit : « La victoire de Patrice Talon face à Lionel Zinsou à la présidentielle consacre un nouveau style de chef d’Etat, au passé quelque peu opaque. » Cette accusation de passé opaque est décriée par les partisans du président Patrice Talon qui estiment que Lionel Zinsou en mauvais perdant à eu recours à ses amis de la presse française pour salir sa réputation. Pour eux, Libération est un journal partisan au service de Lionel Zinsou, qui est administrateur au sein du comité opérationnel du journal qui appartient à Edouard de Rothschild de la Banque Rothschild où Lionel Zinsou a été directeur pendant plus de dix ans. Maria Malagardis poursuit en écrivant : «  Le pedigree de Talon, la success story personnelle (aux origines au demeurant assez obscures) de ce fils d’un simple cheminot de Ouidah, seront-elles suffisantes pour donner un nouvel élan à ce petit pays qui vit dans l’ombre de son immense voisin anglophone, le Nigeria ? Talon, qui a fait sensation en se présentant au bureau de vote lors du premier tour avec sa Porsche, n’a jamais caché sa puissance et sa fortune. Mais son CV quelque peu opaque ou sulfureux inquiète aussi certains observateurs, qui voient son arrivée au pouvoir comme l’achèvement d’une prise de contrôle total du pays aussi bien qu’une façon de parer à ses démêlés judiciaires en France ou en Suisse. » La plupart des faits évoqués dans l’article sont connus et n’apportent rien de nouveau au débat en cours, surtout que ces faits selon les proches de Patrice Talon émanent de la cabale politico-judiciaire médiatisée orchestrée par le président Boni Yayi contre l’homme ces quatre dernières années.

Désormais immunisés contre les attaques de la presse française et de Lionel Zinsou, les partisans de Patrice Talon estiment que le peuple béninois a tranché et que l’homme aujourd’hui  a dépassé les diatribes électorales et pense à comment combler les espoirs et les attentes de son peuple. Pour eux, Lionel Zinsou n’a pas su inspirer les béninois et il se rendrait plus service en acceptant le verdict des urnes sans chercher à saper les efforts de reconstruction d’un pays détruit par dix ans de gestion calamiteuse du président Boni Yayi.

Par Rachidath M’POH N’DAH

Source: cotonou24news.com

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.