Bernard Houdin‬ révèle l’origine frauduleuse de la fortune de Dominique Ouattara dans “Les Ouattara, une imposture Ivoirienne”

Bernard Houdin‬ révèle l’origine frauduleuse de la fortune de Dominique Ouattara dans “Les Ouattara, une imposture Ivoirienne”

SAGA POLITIQUE ET ORIGINE DE DRAMANE OUATTARA UNE MYSTÉRIEUSE SAGA POLITIQUE

《Errare humanium est, perseverare diabolicum 》, cite St Augustin dans l’un de ses sermons. Cet entêtement à installer Allassane Ouattara à la présidence de la Côte d’Ivoire a, en effet, un côté diabolique qui n’a pas encore livré tous ses secrets. Nous venons de décrire comment, depuis son parachutage à la tête du gouvernement ivoirien en 1990, Allassane Ouattara à fait subir, successivement à la Côte d’Ivoire une tentative de coup d’état constitionnel, à la mort du président Houphouët-Boigny le 7 Décembre 1993, le coup d’état du 24 Décembre 1999 – qui a fait tomber Konan Bédié 《comme un fruit mur, selon sa prophétie -, le coup d’état manqué de septembre 2002, transformé en une rébellion qui a déchiré le pays pendant 8 ans, et une élection truquée précédent un coup d’état militaire en avril 2011.
[…] Il y a une sorte de mystère autour de cette saga politique marquée à la fois par l’orgueil et la démesure dans les actions du personnage comme dans la falsification permanente de son propre destin.

SUR LES ORIGINES D’ALASSANE OUATTARA

En haute volta, il est immatriculé sous le numéro 62-824 FAV de la classe 1962 pour satisfaire ses obligations militaires dans les forces armées voltaiques avant de bénéficier d’un sursis pour poursuivre ses études. Il se rends alors aux USA et s’inscrit à l’université de pensylvanie au bénéfice d’une bourse attribuée à la haute volta, ce qui est confirmé par des documents américains.

Dans l’annuaire des anciens étudiants africains ayant bénéficié de l’African Graduate Fellowship Programme, Allassane Ouattara figure en page 23, au milieu d’autres étudiants burkinabé. Dans ce même annuaire on retrouve, dans les pages listant les étudiants d’origine ivoirienne, les noms de Charles Gomis, actuel ambassadeur de paris, page 109, Zemogo Fofana, membre du Rdr et ancien ministre, page 100, ainsi que celui de Achi Atsin, page 99. Ce dernier, on le verra, croisera la route d’allassane ouattara en 1993.

ORIGINE FRAUDULEUSE DE LA FORTUNE DE DOMINIQUE OUATTARA ET D’UNE AMBITION DÉMESURÉE DU POUVOIR.

HISTOIRE D’UNE AMBITION

Pendant ce temps, Dominique Folloroux《ne dors pas》, comme l’on dit à Abidjan. Sa relation avec le président [ Houphouët-Boigny ] est pour le moins, fructueuse. Ainsi, entre le 16 septembre 1986 et le 9 Janvier 1989, soit environ 28 mois, elle reçoit, en plusieurs virements sur ses comptes bancaires à la société générale de Sanary puis Monaco, ainsi que sur son compte à la société de banque Suisse (SBS) à Genève. L’équivalent de plus de 24 millions de francs français. Les fonds proviennent d’un compte du vieux à l’union des banques Suisses (UBS) également ouvert à Genève. Si ce sont ses honoraires de gestions du patrimoine immobilier du président, pourquoi sont-ils versés sur un compte personnel ?

Toutes les hypothèses sont permises. Curiosité supplémentaire, au cours de cette période, le 6 Janvier 1987, un virement du même compte UBS est effectué sur un compte de crédit agricole de la Loire, agence Bourg-Argental, pour un montant de 2,4 millions de francs français, au profit du Dr…Patrick Nouvian, l’un des frères de Dominique ! L’esprit de famille, sans doute.

La bonne fortune de Dominique Nouvian, veuve Folloroux, ne semble pas avoir de limite. Le prix de famille. Sans doute.

La bonne fortune de Dominique Nouvian, veuve Folloroux, ne semble pas avoir de limite. Le 17 Juin 1988, elle se porte acqereuse d’un appartement situé 140, avenue Victor-Hugo, au coeur du 16 arrondissement de Paris. L’heureuse bénéficiaire, qui se déclare à l’acte 《sans profession》, achète ce bien pour une valeur de 8,6 millions de francs français, le financement étant 《entièrement et définitivement réalisé au moyens de fonds propres》tel que cela est mentionné à l’acte de vente. Ce même acte de vente, reçu chez Me Jean-Michel Normand, l’un des notaires du vieux à paris, recel un détail loin d’être anodin.

L’acheteuse, non présente à la vente est représenté par un certain Robert Dal Sasso, architecte de son état. Or ce dernier est l’architecte d’intérieur attitré de Houphouët-Boigny qu’on retrouve aujourd’hui encore architecte de Ouattara, à Abidjan, ou il a refait la décoration du palais et à paris ou il s’occupe de la rénovation de l’hôtel particulier de la rue Maseran, que le défunt président a acquis auprès du baron des Rothschild. Ce détail autorise à s’interroger sur l’origine des fonds qui ont servis à cette acquisition.

Extrait du livre à sortir ce 3 Septembre 2015

Commandez votre numéro

__________

Lire aussi: ““Les Ouattara, une imposture Ivoirienne” ou quand ‎Bernard Houdin‬ révèle le rôle joué par Sarkozy, Jean-Marc Simon et Chirac dans le renversement du président Gbagbo

About admin

6 comments

  1. Gbaguidi Jean Marie

    Encore un torchon. Un article qui reprend les thèses des frontistes. Un ramassis de mensonges comme d’habitude.

  2. J’ai même la force intellectuelle pour lire cet article de bout en bout. Je sais quand même que les Ouattara sont une poche de moralité, et tenté de faire croire le contraire est un crime contre l’intelligence des ivoiriens et de l’Afrique. Couple modèle, le couple présidentiel ivoiriens doit au contraire faire des émules parmi la jeunesse africaine. Au lieu de faire la promotion des antimodèles et tenté de tronquer la vérité, Bernard Houdin, l’ami de l’autre, gagnerait à dire la vérité aux militants de l’opposition.

  3. Franchement du pur n’importe quoi.

  4. Mrs Ouattara est une femme battante qui est un modèle pour toutes les personnes.
    Il est de notoriété publique que sa fortune provient de ses acticités dans l’immobilier, demarrées très tôt et par l’internationalisation de son groupe immobilier. Ceci n’est aucunement un secret. Il ne faut pas diaboliser cette grande dame qui ne cesse de faire de l’emancipation de la femme ivoirienne un cheval de bataille.

  5. Encore du grand n’importe quoi. Vous n’êtes donc pas fatigués de ternir l’image de cette femme de valeur et travailleuse? C’est vraiment dommage. Elle sera toujours remerciée et honorée pour ses actions en faveur de sa population.

  6. Merci bernard pour tes informations capitales.ceux qui vous traitent de ”n’importe quoi” ce sont eux au contraire des n’importe quoi car au lieu de chercher à vérifier cette information, ils insultent.ils n’ont pas d’arguments. grand merci à vous pour ces précisions avec des preuves.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE