Bictogo, promesse non tenue ?

Bictogo, promesse non tenue ?

Avril 2018-avril 2019 ! Voici un an que le député Rdr d’Agboville, Ada ma Bictogo, avait fait la promesse au village de Morokro. En effet, en avril 2018, à l’occasion de la remise d’une ambulance (actuellement sur calle) dans cette localité en compagnie de Bandaman Maurice, ministre de la Culture, les populations ont formulé des doléances. Notamment, la clôture de l’École primaire publique de Morokro-village.

Le ministre Adama Bictogo, séance tenante, prit l’engagement de remédier à cette situation. « Dans trois mois, vous aurez votre école clôturée » !, dit-il en substance. A la place des Morokrofouôh, qu’auriez-vous fait ? Bien évidemment, applaudir à vous rompre les doigts ! C’est ce que firent les communautés réunies en ces lieux. Et le patron de Snedai d’ajouter : «  Je donnerai les moyens à Mme la Députée de Tiassalé/Morokro (Marie Noëlle Boni Ekponon et à votre sœur Françoise Tanoa Angaman, ici présente. Dès la semaine prochaine (Ndlr : lundi 23 avril 2018), les travaux vont démarrer. On se donne rendez-vous dans trois ».

Le tout-puissant collaborateur du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a parlé ! Le richissime homme d’affaires, patron de sa société Snedai, a parlé ! Qui oserait en douter. Mais, depuis cette date de mardi 17 avril 2018 à ce jour en 2019, soit un an, point de clôture. Que dire ? Que faire ? La communauté de Morokro-village s’interroge. Bictogo a-t-il donné les moyens ou ne les a-t-il pas donnés ? La députée Boni Tano N’guessan Noëlle Marie et Angaman Tanoa Françoise ont-elles reçu les moyens promis ? Les ont-elles gardés par-devers elles ? En tout cas, les Morokrofouôh sont dans une situation « Bidogoo » par la faute de Bictogo !

Ngani

Correspondance particulière de Morokro-village

Lundi 1er avril 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.