« Blaise Compaoré est ivoirien, un point, un trait »: Un site pro-Soro qualifie de “hasardeuse” la sortie de Affoussiata Bamba-Lamine

« Blaise Compaoré est ivoirien, un point, un trait »: Un site pro-Soro qualifie de “hasardeuse” la sortie de Affoussiata Bamba-Lamine

Au lendemain de l’attribution de la nationalité ivoirienne à l’ancien président du Burkina Faso, la porte-parole adjointe du gouvernement ivoirien s’est sentie obligée de répondre aux nombreux commentaires des réseaux sociaux sur la question de la nouvelle nationalité de Blaise Compaoré.

Ainsi, à la faveur du point de presse hebdomadaire tenu juste après le Conseil des ministres, Affoussiata Bamba-Lamine a tenu à mettre les pendules à l’heure sur les débats sur l’attribution de la nationalité ivoirienne à l’ex-chef de l’Etat du Burkina Faso. « Blaise Compaoré est ivoirien, un point, un trait ». C’est cette boutade que Mme le Ministre de la Communication a choisi pour donner la position du gouvernement au nom duquel elle se prononçait.

Le faisant, Affoussiata Bamba-Lamine dénie malheureusement à ses concitoyens leur droit de se prononcer sur les grandes questions qui engagent le pays tout entier. Mieux, elle foule aux pieds les règles de démocratie qui donnent droit à la critique. Dans le cas d’espèce, il ne s’agit pas de n’importe qui. Il s’agit bel et bien de Blaise Compaoré, chassé du pouvoir en octobre 2014 par un soulèvement populaire à qui la Côte d’Ivoire a accordé l’asile.

Les Ivoiriens sont en droit de s’interroger sur les motivations de leur pays à naturaliser celui contre qui le voisin burkinabé a émis un mandat d’arrêt international et qui depuis ne cesse de réclamer son extradition à la Côte d’Ivoire. En tout état de cause, de par son épouse qui est ivoirienne, Blaise Compaoré pouvait à tout moment devenir si bien entendu, il en manifestait le besoin. C’est désormais chose faite.

Ce qui est à déplorer cependant, c’est la sortie cavalière de Mme le Ministre Affoussiata Bamba à travers un langage empreint d’injonction qui ne fait pas honneur à la Côte d’Ivoire, encore moins à Alassane Ouattara reconnu pour sa courtoisie et qui s’embarrasse dans son engagement à faire du pays un Etat démocratique.

Idrissa Konaté

Source: lepointsur.com

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*