BOEING MALAISIEN : ET SI C’ETAIT LE JET DE POUTINE QUI ETAIT VISE ? | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France BOEING MALAISIEN : ET SI C’ETAIT LE JET DE POUTINE QUI ETAIT VISE ?
BOEING MALAISIEN : ET SI C’ETAIT LE JET DE POUTINE QUI ETAIT VISE ?

BOEING MALAISIEN : ET SI C’ETAIT LE JET DE POUTINE QUI ETAIT VISE ?

Ce 17 juillet 2014 : « La destruction du vol MH17 – Une tentative d’assassinat contre Poutine? Crash du Boeing 777 : l’avion du président Poutine la cible d’un missile ukrainien ? »

Questions choc que posent ce soir les agences ITAR-TASS et INTERFAX et la TV russe RT !

Le vol MH17 de Malaysian Airlines suivait une trajectoire quasi identique à celle du jet du président russe Vladimir Poutine peu de temps avant le crash qui a fait 295 victimes, selon des sources citées par l’agence de presse Interfax.

« Je peux dire que l’avion de Poutine et le Boeing de la Malaysian Airlines se sont croisés au même point et au même échelon, à proximité de Varsovie, sur un échelon de 330-m, à une altitude de 10 000 mètres. Le jet présidentiel se trouvait à cet endroit à 16h21 heure de Moscou, et l’avion de la Malaysian Airlines à 15h44 heure de Moscou », a déclaré une source à l’agence de presse sous condition d’anonymat. « Les contours des deux avions sont similaires, les dimensions linéaires sont également très similaires ; quant à la couleur, à forte distance, ils sont quasi identiques », a ajouté la source.

Le vol MH17, qui a décollé d’Amsterdam à destination de Kuala Lumpur et qui transportait 295 passagers, s’est écrasé en Ukraine. L’avion s’est écrasé à 60 km de la frontière ; il avait un signal d’urgence, selon une source citée par ITAR-TASS.

LA CHASSE DE KIEV MISE EN CAUSE IRREFUTABLEMENT PAR LE CONTRÔLE AERIEN 

Nouvel élément à charge de la Junte de kiev : « Kiev a communiqué trop vite que le Boeing s’était écrasé » dit un aiguilleur du ciel espagnol)

« Quelques minutes avant le crash du Boeing malaisien en Ukraine des avions militaires ukrainiens ont été observés dans sa proximité », a communiqué sur son compte Twitter l’aiguilleur du ciel espagnol qui gérait le vol de l’avion de Malaysia Airlines. Selon lui « des avions militaires ont croisé le Boeing 777 trois minutes avant sa disparition des radars ».

« Quang le Boeing a disparu, les autorités de Kiev nous ont annoncé qu’il s’était écrasé. Comment pouvaient-elles l’apprendre si vite ? », écrit le contrôleur aérien sur sa page.

LES INFOS SURES ET LES HYPOTHESES

J’ai dans un précédent éditorial ce soir donné ce qui est sur comme information sur le Boeing abattu au-dessus de Donetsk :

* Lire BOEING MALAISIEN ABATTU : KIEV COUPABLE !

Sur http://www.lucmichel.net/2014/07/17/lucmichel-net-alerte-rouge-boeing-malaisien-abattu-kiev-coupable/

Mais pour les hypothèses, dont celle du jet de Poutine ciblé, la première des infos à prendre en compte c’est que la Junte de Kiev est composée d’aventuriers politiques, liés au crime organisé, au mercenariat international et aux gangs néonazis, et prêts à tout pour l’emporter. Et ceci inclut Porochenko, dont le rôle dans la « guerre du cacao » en Afrique démontre qu’ils n’a aucun scrupules à se salir les mains.

* Ecouter mon interview pour LA VOIX DE LA RUSSIE sur la Junte de Kiev et ses « pieds-nickelés »

Sur http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/5646129/271233813/

La seconde des infos à prendre en compte c’est que les Occidentaux n’ont jamais hésité à abattre des avions en vol.

Et la Junte de Kiev est totalement sous contrôle occidental. Ce soir sur LCI, le presstitute Hervouette, un des pires enragés russophobes des médias de l’OTAN, affirmait à propos du crash au-dessus de Donetsk « qu’on n’avait jamais vu çà ». La mémoire courte ! Car il existe précisément des affaires opportunément oubliée, des crimes d’état occidentaux opportunément oublié. Revenons sur deux cas exemplaires …

QUAND LES OCCIDENTAUX ABATTENT VOLONTAIREMENT UN JET CIVIL (1) : LE DC9 D’USCITA ET LA CIBLE KADHAFI

Le DC9 d’Itavia a été abattu au-dessus d’Uscita en Italie le 29 juin 1980. Confondu semble-t-il par erreur avec le jet de Kadhafi, alors la bête noire des Occidentaux, et abattu par la Chasse française.

Il y a 34 ans qu’a été abattu le DC9 Itavia. Une affaire qui rappelle les rumeurs sur le jet de Poutine comme cible réelle de l’affaire de Donetsk. Il existe de forts soupçons que c’étaient des avions de chasse français qui ont abattu l’avion de ligne italien, Kadhafi étant alors l’ennemi de la France au Tchad. Voir les déclarations de 2007 de l’ex-président italien Francesco Cossiga, qui affirmait être au courant que les Français avaient causé la tragédie alors qu’ils tentaient de faire tomber l’avion de Kadhafi. Le commandant du porte-avions Clemenceau le jour du massacre, le Capitaine de vaisseau Jean de Laforcade, lui a disparu. L’opinion publique française jusqu’à présent ignore totalement cette histoire qui a fait 81 pauvres victimes à bord du DC9,

Voir “Ustica 33 ans après”, un reportage de Morena Campani, enquête sur ces événements.

et https://www.youtube.com/watch?v=cCilNoov1HM#t=19

 

QUAND LES OCCIDENTAUX ABATTENT VOLONTAIREMENT UN JET CIVIL (2) : LE VOL 655 D’IRAN AIR ABATTU PAR LES USA

Le vol 655 d’Iran Air était un vol commercial assurant la liaison entre Téhéran, la capitale de l’Iran et Dubaï aux Émirats arabes unis via Bandar Abbas. L’Airbus de la compagnie aérienne Iran Air est abattu le 3 juillet 1988 au-dessus du Golfe Persique par un tir de missiles provenant du croiseur américain USS Vincennes. La catastrophe, qui fit 290 victimes civiles, dont 66 enfants, serait due à une « méprise ».

Le président George Bush a déclaré « qu’il ne s’excuserait jamais ».  Le gouvernement n’a jamais admis les erreurs ni accepté la responsabilité de la tragédie et ne s’est jamais excusé. Enfin, en 1996, les autorités américaines acceptent de payer 131,8 millions de dollars après que l’Iran eut porté le cas devant la Cour internationale de justice. Environ 61,8 millions ont servi d’indemnisation aux 248 victimes iraniennes (soit environ 300 000 dollars par victime).

La situation est alors très instable dans le Golfe Persique, la guerre Iran-Irak s’éternise depuis 1980 (Kissinger et le Départemen,t d’Etat US voulant que les deus adversaires s’épuisent mutuellement). Divers affrontements armés ont lieu opposant les forces armées des États-Unis aux belligérants, allant de simples escarmouches à des batailles en règle concernant essentiellement la liberté de navigation des pétroliers dans le Golfe. C’est d’ailleurs l’une des principales tâches des navires américains : assurer la protection des pétroliers et autres navires de commerce face aux attaques notamment dans le détroit d’Ormuz.

Le Vol 655 Iran Air décolle le 3 juillet 1988 de Bandar Abbas avec plus de vingt-sept minutes de retard par rapport à l’horaire prévu, mais il faut moins de trente minutes pour rejoindre sa destination : Dubaï. En raison de la brièveté du trajet, l’avion ne monte qu’à 3 400 mètres (14 000 pieds), ce qui est relativement bas pour un vol commercial. Au même moment, la frégate USS Elmer Montgomery (FF-1082) se trouve face à des embarcations puis à treize vedettes iraniennes et l’USS Vincennes est envoyé pour l’assister, précédé de son hélicoptère Sikorsky SH-60 Seahawk. Ses officiers décident de lancer deux missiles surface-air RIM-66 Standard pour abattre l’appareil.

L’hypothèse du Jet de Poutine ciblé n’est donc pas aussi extravagante qu’elle pourrait sembler au premier abord. Les victimes du DC9 d’Uscita, tombées à la place de Kadhafi, sont là pour nous le rappeler …

Luc MICHEL

Photos : Crash du Boeing sur Donetsk, crash du DC9 sur Uscita, crash du vol de Iran Air sur le Golfe persique. Des crimes d’Etat …

 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.