BOKO HARAM EN AFRIQUE, ATTENTAT A PARIS AU SIEGE DE CHARLIE HEBDO DEUX POIDS DEUX MESURES

BOKO HARAM EN AFRIQUE, ATTENTAT A PARIS AU SIEGE DE CHARLIE HEBDO DEUX POIDS DEUX MESURES

Au lendemain de la sanglante attaque qui a décimé la rédaction du journal’’Charlie Hebdo’’, le monde entier est dans l’émoi et scandalisé, plus particulièrement les occidentaux. De partout, l’on exprime un élan de solidarité. A côté de cette attaque qualifiée de terroriste, Boko Haram, une autre forme de terrorisme, continue d’endeuiller des familles au Nigéria et au Cameroun dans l’indifférence totale de ceux qui sont censés être les maîtres et la conscience du monde. Pourquoi deux poids deux mesures ?

​​A regarder de près, l’on se rend compte que la vie n’a de sens que pour les occidentaux. Les noirs et les arabes sont des sous-hommes. Leur sort dépend de ce que veulent les décideurs de ce monde. Pour les spolier et voler leurs richesses (pétrole, or, diamant, uranium, fer…) ils sont prêts à inventer toute sorte de cataclysme pour accuser ces hommes de seconde zone de n’avoir pas respecté la nouvelle religion qu’est la démocratie.

A partir de ce péché, les occidentaux tissent des réseaux internes et externes pour se lancer à l’assaut des pays qui sont dans l’œil du cyclone. C’est ainsi qu’ils élèvent le crime au rang d’une entreprise. Sous prétexte de combattre l’injustice, de rétablir la liberté et la démocratie, les grandes puissances ont détruit l’Irak, la Syrie, la Lybie, la Côte-d’Ivoire, le Rwandais, l’Afghanistan, la Centrafrique, le Mali, la Somalie, la RDC, le Soudan… La liste n’est pas exhaustive.

Pendant qu’on veut dégommer les régimes gênants, ce sont des milliers d’innocents qui perdent la vie. Ces morts passent sous silence et la vie continue. Des justifications diplomatiques sont vites trouvées pour détourner l’attention de l’opinion nationale et internationale. La presse occidentale se met en branle pour diaboliser les actes de certains régimes. Le journal ‘’Charlie Hebdo’’ a titré dans un de ces numéros : « Ces nègres font chier ».

Ce dernier se permet de s’immiscer dans les religions des uns et des autres en allant caricaturer le prophète Mohamed. On ne joue pas avec les religions des autres. La liberté de presse n’excuse pas tout. La liberté de presse oui, mais la liberté de culte d’abord. Or donc, la liberté de presse existe-t-elle ? La nouvelle chaîne de télévision ‘’Afrique Média’’ qui prône le panafricanisme est suspendue sur le bouquet occidental’’canal+’’. La raison, cette chaîne critique les travers des occidentaux en Afrique. Les soi-disant maîtres du monde ne savent-ils pas que le ressentiment et la frustration sont source de violence ?

​​Mais qu’ils sachent aussi que lorsqu’on finance les rebellions, les djihadistes dans le monde pour des intérêts égoïstes, on doit s’attendre à ce qui s’est produit à Paris, au siège de ‘’Charlie Hebdo’’. Donc, en condamnant les conséquences, il faut également condamner les causes. Ça n’arrive pas qu’aux autres. Nous ne sommes pas ‘’Charlie’’ mais nous condamnons l’attentat et nous déplorons les morts. Nous sommes Nigérians, Camerounais, Centrafricain…pour les souffrances qu’endurent les peuples de ces pays du fait des occidentaux qui se cachent derrière Boko Haram et les rebellions.
​​

La France doit prendre conscience du danger qui la guette. Les actes négatifs posés par elle à travers le monde la rattraperont. Elle a toujours soutenu les rébellions en Afrique et les terroristes dans les autres parties du monde. Nicolas Sarkozy est de retour sur la scène politique. Souvenons-nous des guerres menées pendant son règne, le mépris qu’il avait pour les pays africains. Il se croyait le maître incontesté et avait le droit de vie et de mort sur des personnes qu’il considère comme des sous-hommes.

En témoigne la mort de Kadhafi de la Lybie. Après la mort programmée de ce président charismatique par Nicolas Sarkozy, qu’est devenu ce pays ? La soi-disante dictature décriée ne valait-elle pas mieux que la chienlit, ainsi que l’Etat de non-droit ? Pourquoi faut-il qu’un chef d’Etat fût-il président d’un pays puissant décide-t-il du sort d’un autre président ? N’est-ce pas là de la dictature ? L’ex-président français au passé sombre veut reconquérir le pouvoir. Pour ce fait, il est prêt à inviter ses amis terroristes à perpétrer des attentats terroristes en France pour discréditer les socialistes au pouvoir. Il revient donc à François Hollande de prendre ses dispositions. Les amis présidents africains de Sarkozy qui veulent se maintenir au pouvoir sont prêts à l’aider à revenir.
​​

Bref. Rien ne saurait justifier une telle barbarie au siège de ‘’Charlie Hebdo’’. Au nom de qui et de quoi ? Toute religion prône la tolérance, le pardon, l’amour du prochain. Revoyons le système de gouvernance du monde car le monde est dans une instabilité incroyable. Massacre de Boko Haram au Nigéria. Mais pas de marche, pas d’indignation, pas de chefs d’Etat dans les rues, pas d’émission spéciale à la télévision. Le monde est un. On ne peut stopper le fanatisme en adoptant une attitude de mobilisation ciblée et ponctuelle. Il n’y a pas d’échelle d’intérêt dans l’horreur. Comment se fait-il qu’une armée informelle est-elle puissamment armée au détriment d’une armée régulière ?

Sous nos tropiques, les rebelles sont manipulés et ont toujours pris le pouvoir car ils sont soutenus par la France et ses alliés. Boko Haram est l’œuvre des occidentaux pour mettre les pays africains sous tutelle. Arrêtez cette manipulation, sinon les nombreux frustrés feront pire que ce qui est arrivé à ‘’Charlie Hebdo’’. La vie est sacrée, préservons-la.

G. OURA Kouakou
ourandrin@yahoo.fr

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.