Bouaké : Les enseignants du privé refusent de surveiller les épreuves du Bac

Bouaké : Les enseignants du privé refusent de surveiller les épreuves du Bac

Les examens du baccalauréat, session 2015, qui ont débuté, le 16 juin dernier, par les épreuves orales dans l’enseignement technique et dont les épreuves écrites toutes séries confondues, ont démarré le 29 juin dernier sur toute l’étendue du territoire, risquent de connaitre quelques perturbations au niveau de Bouaké. En effet, les enseignants du privé ne sont pas contents de leurs employeurs.

Selon des sources crédibles, certains n’ont plus perçu leur salaire depuis le mois de mars. Face à cette situation, ils ont donc décidé, si rien n’est fait avant la phase écrite du BAC, de rester tranquillement chez eux, à la maison. Selon ces mêmes sources, plus de la moitié des établissements de Bouaké attendent les subventions de l’Etat pour pallier au problème de salaire. Et que, promesse leur a été faite avant les épreuves du BEPC. Mais, les fondateurs font croire poursuivent nos sources, qu’ils auraient reçu les chèques, et que le problème de liquidité se pose au niveau du trésor.

A.K . BANDAMA

Source: Notre Voie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*