Bouaké, Militaires, femmes et élèves interpellés dans des fumoirs

Bouaké, Militaires, femmes et élèves interpellés dans des fumoirs

Bonne opération et bonne prise des hommes du capitaine Djessan Bi Richard, chef de la cellule anti- drogue de la gendarmerie de Bouaké.

L’opération « Reprise en main de la ville de Bouaké » lancée par la cellule anti – drogue de la 3ième legion de gendarmerie de Bouaké le 31 janvier dernier a pris fin vendredi 17 février 2017 avec le résultat de 52 interpellations dont 4 militaires, 3 femmes et 12 élèves. On note également 4 fumoirs détruits et des lots de drogues saisis notamment du cannabis et du cannabis sec en vrac dans les villages de Golikro et d’Affotobo.

« Depuis la fin du dernier trimestre de l’année 2016, l’on a assisté à une recrudescence de la criminalité qui a connu son pic à la fin du mois de janvier 2017. Face à cette situation, l’urgence de restaurer la situation sécuritaire et la quiétude des populations s’imposaient à nous comme un défis à relever.C’est dans cet esprit que cette opération a été initiée pour essayer d’atténuer les effets pervers de cette montée en puissance de la criminalité », a expliqué la note signée par le capitaine Djessan Bi Richard, chef de la cellule anti- drogue de la gendarmerie de Bouaké.

Transmise aux journalistes dans les locaux de la gendarmerie samedi 18 février 2017 après midi.

Cette opération déroulée dans les départements de Bouaké et Béoumi a reçu le soutient de l’antenne régionale de la police des stupéfiants et des drogues(DPSD) de Bouaké.

Donatien Kautcha

Source: Koaci.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE