Bruit de bottes dans les casernes: Ce que préparent Morou et Wattao

Bruit de bottes dans les casernes: Ce que préparent Morou et Wattao

Réelle menace de guerre ou simple insubordination? Pourrait-on se demander. Appelé à d’autres fonctions dans l’administration militaire, Issiaka Ouattara, alias Wattao a clairement signifié à sa hiérarchie qu’il ne lâchera pas ce poste qu’il aurait qualifié de stratégique, selon un de ses proches.

Notre source indique par ailleurs que le refus de Wattao de partir du CCDO a été soutenu par un grand nombre d’anciens commandants de zone. Une position qui a fait reculer le ministre de tutelle, Hamed Bakayoko qui a décidé à son corps défendant de revenir sur sa décision le 4 juin dernier. Ainsi le commandant Grouman de la BAE devra attendre encore longtemps avant de prétendre intégrer l’armée spéciale du régime. Toutefois, il convient de se demander pourquoi Hamed Bakayoko a voulu muter le bras droit de Guillaume Soro et pourquoi celuici a refusé de se plier aux injonctions de sa hiérarchie. Des interrogations auxquelles il faudra apporter des éléments de réponse. Selon des spécialistes des questions militaires, l’insubordination n’a jamais été permise dans l’armée à moins que l’acte d’insubordination n’intervienne dans une situation de confusion.

Une thèse pour le moins plausible quand on s’en tient aux informations relatives à la décision d’un autre bras droit de Soro, lui aussi ancien com’zone, d’évacuer sa famille loin de la lagune Ebrié. Selon des sources bien introduites, Morou Ouattara craint des troubles à Abidjan et à l’intérieur du pays du fait des tractations qui se mèneraient pour le transfèrement de Wattao à la Haye. Des rumeurs qui, à l’évidence, ont fini par créer la peur dans les rangs des chefs de guerre qui ont endeuillé la Côte d’Ivoire tout entière durant dix ans. Quant à Guillaume Soro, la sérénité apparente dont il fait montre lors de ses visites à l’extérieur de la Côte d’Ivoire n’est qu’une pâle copie d’un cœur troublé à cause justement des menaces de la CPI. En somme, doit-on craindre le pire. Attendons de voir.

Source: Le Quotidien d’Abidjan

About admin

8 comments

  1. 864176 527559Lots of writers recommend just writing and composing no matter how bad and if the story is going to develop, youll suddenly hit the zone and itll develop. 305629

  2. 358479 489989I like this internet site really considerably, Its a genuinely nice situation to read and get information . 214959

  3. 160550 101555Nice post. It does shed some light on the concern. By the for those interested in binary options can get an exclusive binary options bonus. 978894

  4. 580994 768702This article gives the light in which we can observe the reality. This really is extremely good 1 and gives in-depth info. Thanks for this nice article. 108602

  5. 331556 499081Hi. Cool article. Theres an concern along with your internet site in firefox, and you may want to check this The browser may be the market chief and a great section of men and women will pass over your great writing because of this difficulty. 822680

  6. 933737 163463Was koche ich heute – diese Frage stellen sich tag fuer tag viele Menschen. Und wir haben tag fuer tag die perfeckte Antwort darauf! Besuchen Sie uns auf unserer Webseite und lassen Sie sich von uns beraten . Wir freuen uns auf Sie! 384907

  7. 130756 115541Wow, incredible weblog layout! How long have you been blogging for? you make blogging look effortless. The overall appear of your web site is fantastic, as nicely as the content material! xrumer 781403

  8. 713074 285297I adore your wordpress web template, wherever would you download it from? 126664

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Advertisements
Advertisements
eburnienews.net utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. privacy policy