Burkina Faso: Deux jours après la remise par la Commission de la réconciliation nationale et des réformes de son rapport recommandant la dissolution du RSP au Premier ministre Yacouba Isaac Zida, de elements du RSP en voie de s’emparer du pouvoir

Burkina Faso: Deux jours après la remise par la Commission de la réconciliation nationale et des réformes de son rapport recommandant la dissolution du RSP au Premier ministre Yacouba Isaac Zida, de elements du RSP en voie de s’emparer du pouvoir

le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), la garde prétorienne de l’ex-président Blaise Compaoré, a appris l’AFP de sources sécuritaires concordantes.

Selon ces sources, les militaires du RSP ont fait irruption dans la matinée pendant le Conseil des ministres et retiennent les personnalités et les membres du gouvernement dans le Palais présidentiel. Des militaires en armes ont pris position tout autour du palais à Ouagadougou, a constaté un journaliste de l’AFP en milieu d’après-midi.

Source: AFP
_________________

LE FIL DES EVENEMENTS

Des manifestants mobilisées convergent vers Kosyam, le palais présidentiel

Un groupe de manifestants convergent vers le palais présidentiel où le Régiment de sécurité présidentielle (RSP) retient toujours les membres du gouvernement, a-t-on constaté sur place dans la capitale burkinabè.

Des manifestants mobilisées convergent vers Kosyam le palais présidentiel Burkina Faso: Deux jours après la remise par la Commission de la réconciliation nationale et des réformes de son rapport recommandant la dissolution du RSP au Premier ministre Yacouba Isaac Zida, de elements du RSP en voie de semparer du pouvoir

Sur appel du Balai citoyen, une organisation de la société civile « lepeuple mobilisé depuis la place de la nation est en ce moment en mouvement vers le rond-point de la patte d’oie en direction de Kosyam », a indiqué un membre du balai citoyen.

A Ouaga 2000, quartier abritant le palais présidentiel, les populations affluent et ont établis des barricades très vite levées par le RSP. Quelques interventions musclées des soldats du RSP sont constatées sur place dans le quartier résidentiel.

« ça ne sent pas bon. Un des membres du RSP a fait savoir qu’ils ne sont pas contre la population mais qu’ils avaient des comptes et des revendications à régler », nous renseigne un manifestant

GS/of/APA

Source: APA
________________________

Des soldats mutins assiégent des endroits stratégiques de Ouga

Des soldats mutins du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) qui retiennent toujours le président de la Transition, Michel Kafando , le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida, ainsi que des ministres ont assiégé plusieurs endroits stratégiques de la capitale burkinabé, a constaté APA

Des soldats mutins assiégent des endroits stratégiques de Ouga Burkina Faso: Deux jours après la remise par la Commission de la réconciliation nationale et des réformes de son rapport recommandant la dissolution du RSP au Premier ministre Yacouba Isaac Zida, de elements du RSP en voie de semparer du pouvoir

Ils tentent ainsi de dispenser les foules de manifestants qui tentent e se rassembler en ces lieux depuis l’annonce de la prise d’otage du président de la Transition, Michel Kafando du Premier ministre, Yacouba Isaac Zida, ainsi que des ministres par des soldats du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), depuis la mi-journée de ce mercredi

A l’appel du Balai citoyen, une organisation de la société civile « lepeuple mobilisé depuis la place de la nation est en ce moment en mouvement vers le rond-point de la patte d’oie en direction de Kosyam », a indiqué un membre du balai citoyen.

A Ouaga 2000, quartier abritant le palais présidentiel, les populations affluent et ont établis des barricades très vite levées par le RSP.

Quelques interventions musclées des soldats du RSP sont constatées sur place dans le quartier résidentiel.

La prise d’otage s’est opérée au palais présidentiel de Kosyam, alors que le président Kafando, le Premier Ministre Zida et les membres du gouvernement étaient en Conseil des ministres.

Ce mouvement intervient à quatre jours de l’ouverture de la campagne électorale de la présidentielle du 11 octobre prochain. Ce scrutin devrait être couplé aux législatives.

Ces élections devraient mettre fin à la période transitoire d’une année après la chute de Blaise Compaoré.

CP/of/APA

Source: APA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE