Burkina Faso: la société civile dénonce «l’activisme» de Blaise Compaoré

Burkina Faso: la société civile dénonce «l’activisme» de Blaise Compaoré

Les organisations de la société civile accusent l’ancien président Blaise Compaoré de jouer un rôle actif dans la vie politique depuis son exil ivoirien. Elles demandent à l’actuel président, Michel Kafando, de faire respecter le droit international qui interdit aux réfugiés de participer à la vie politique de leurs pays d’origine. Par ailleurs, en vue d’une bonne tenue de la présidentielle d’octobre 2015, la société civile exige le retrait des candidats issus des rangs de l’armée, même si les concernés démissionnent de celle-ci.

Selon les mots de Maître Guy Hervé Kam, « cet activisme de Blaise Compaoré » s’est manifesté par plusieurs rencontres avec les dirigeants du Congrès pour la démocratie et le progrès et par l’annonce d’une caravane de jeunes militants de l’ancien parti au pouvoir pour une visite à l’ex-président du Faso.

« Dans les principes des relations internationales, Blaise Compaoré ne doit pas rester en Côte d’Ivoire et tirer les ficelles. Tout porte à croire, au regard des informations qui viennent, y compris de son propre camp, qu’il gère toujours la situation. Vous avez entendu Salia Sanou (ex-maire de la commune de Bobo-Dioulasso) dire, à Bobo, qu’il prépare le retour triomphal de Blaise Compaoré et éventuellement pour être candidat. Nous, nous disons que s’il veut le faire, qu’il vienne au Burkina Faso, mais il ne peut pas rester dans un pays ami comme la Côte d’Ivoire pour tirer les ficelles », a déclaré Maître Guy Hervé Kam.

Plusieurs candidats issus de l’armée se sont déjà déclarés pour la présidentielle d’octobre 2015. La société civile demande le retrait définitif des militaires de la scène politique en vue de la reconstruction d’une armée républicaine.

« La place des militaires n’est certainement pas dans la sphère politique, et nous tenons à ce que nos militaires, surtout les hauts gradés, respectent cet engagement. Nous, nous disons que si un militaire veut faire de la politique, il doit quitter l’armée à un temps suffisant pour couper le cordon ombilical avec la troupe », a tenu également à souligner Maître Guy Hervé Kam.

Les organisations de la société promettent une lutte dans le cadre de l’adoption du futur code électoral pour que tous les militaires soient écartés de la prochaine présidentielle.

Source: RFI

About admin

6 comments

  1. 967818 133595Hi, you used to write exceptional posts, but the last several posts have been kinda boring I miss your fantastic posts. Past couple of posts are just slightly bit out of track! 737012

  2. 71618 969169Ive been absent for some time, but now I remember why I used to really like this weblog. Thank you, I will try and check back far more often. How frequently you update your web site? 861427

  3. 465925 751499This web internet site is my breathing in, very excellent layout and perfect content material material . 236114

  4. 658572 416109forty men and women that work with all of the services Oasis provides, and he is actually a very busy man, he 477766

  5. 667860 158701Outstanding post, I conceive individuals really should larn a lot from this internet website its genuinely user genial . 807044

  6. 157773 220258But a smiling visitor here to share the enjoy (:, btw fantastic pattern . 712337

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.