Burkina Faso: L’Assemblée Nationale sous haute protection ce jeudi. L’UE appelle à l’abandon du projet de révision de la constitution

Burkina Faso: L’Assemblée Nationale sous haute protection ce jeudi. L’UE appelle à l’abandon du projet de révision de la constitution

RÉVISION DE LA CONSTITUTION : MANIFESTATIONS MERCREDI NUIT, L’ASSEMBLÉE SOUS HAUTE PROTECTION CE JEUDI

Dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 octobre 2014, de nouvelles manifestations ont éclaté dans plusieurs quartiers de la ville de Ouagadougou et principalement sur les rues principales.

Des groupes de jeunes manifestants ont en effet barricadé les routes avec des branchages, des pneus, des briques et des objets divers. D’autres ont mis le feu à des pneus sur les routes.

Les forces de l’ordre sont entrés en action dans plusieurs de ces quartiers, tentant de disperser les manifestants à coups de gaz lacrymogène.

Les barrages, qui ont cessé au petit matin, ont repris ce jeudi 30 octobre 2014. Des griffonnages hostiles au président du Faso ont été remarqués sur des murs et des objets entreposés sur les routes.

C’est ce jeudi qu’aura lieu le vote du projet de loi sur la révision de la Constitution, qui permettra au Président du Faso de briguer un autre mandat présidentiel. L’Assemblée nationale, où se déroulera le vote, a été mise sous protection.

Un important dispositif militaire et sécuritaire a en effet été déployé autour de l’hémicycle sur environ plus d’un kilomètre. Toutes les voies qui mènent au Parlement sont bloqués par des gendarmes et des éléments de la Compagnie républicaine de sécurité.

Le Chef de file de l’opposition politique, invoquant l’article 63 du règlement intérieur de l’Assemblée rendant publiques les plénières,  a invité le Président de l’Assemblée nationale et les forces de l’ordre de permettre au public d’assister à la plénière.

Source: Burkina 24

——————————————————————-

BURKINA FASO: L’UNION EUROPÉENNE APPELLE À L’ABANDON DU PROJET DE RÉVISION DE LA CONSTITUTION

Dans un communiqué publié ce mercredi soir, l’Union européenne appelle à l’abandon du projet de révision de la Constitution.

Alors que les députés s’apprêtent à examiner le projet de loi de révision de la Constitution, l’UE a rappelé son attachement « respect des principes de l’Union africaine en matière d’alternance politique et démocratique ». Le service d’action extérieure de l’UE a affirmé que « tout ce qui risque d’affecter ou de remettre en cause la stabilité, le développement équitable et les progrès vers la démocratie doit être rejeté d’un commun accord afin de consolider l’unité nationale ».

L’Union européenne appelle également « toutes les parties à la retenue et à refuser tout ce qui est de nature à susciter le recours à la violence », estimant que « tout recours à la violence constituerait un grave recul pour le pays ».

L’appel de l’Union s’adresse à l’ensemble des acteurs qui doivent « privilégier le dialogue respectueux de la diversité des points de vue et doivent se donner le temps de rechercher une voie consensuelle pour parvenir à des solutions véritablement acceptables pour la majorité de la population ».

Par Justin Yarga

Source: Burkina 24

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.