Burkina Faso: Le Réseau Barké suggère au Président Kafando de rappeler les ambassadeurs

Burkina Faso: Le Réseau Barké suggère au Président Kafando de rappeler les ambassadeurs

Dans cette lettre ouverte adressée au président de la transition Michel Kafando, le Réseau Barké suggère de rappeler les ambassadeurs et les ambassadrices du Burkina à l’étranger nommés sous l’ère Compaoré. 

Excellence Monsieur le Président, en ce début d’année 2015 le Réseau Barké voudrait vous présenter à vous ainsi qu’au gouvernement de la transition ses vœux les meilleurs. Des vœux de : justice pour les martyrs de l’insurrection, de  renforcement de la démocratie, de justice pour tous les crimes impunis et les crimes économiques.

Excellence, le Réseau Barké, par la présente lettre, entend utiliser son droit d’interpellation citoyenne des gouvernants. Cette interpellation citoyenne s’inscrit en droite ligne de la demande de redevabilité sociale des citoyens vis-à-vis des gouvernants. Notre lettre vous est adressée à double titre en tant que Président, mais également Ministre des Affaires Etrangères.

Aussi, cinquante trois jours (53) après votre prestation de serment en tant que Président de Transition. Fruit de l’insurrection populaire que notre peuple a connud et ayant permis de mettre fin au long règne dictatorial de 27 ans de Mr Blaise Compaoré. Vous n’ignorez certainement pas les raisons qui ont conduit notre peuple à cette bravoure en cette fin du mois d’octobre 2014, puisque vous même avez affirmé des votre prise de fonction que  »plus rien ne sera comme avant ».

Excellence, le Réseau Barké a attendu 53 jours en espérant que d’ici là, le diplomate chevronné que vous êtes, allait daigner rendre justice à votre corporation. C’est-à-dire le corps des diplomates de formation qui injustement sous le règne de Monsieur Blaise Compaoré sont restés dans les bureaux du Ministère des Affaires Etrangères pendant que des non professionnels occupent les postes d’ambassadeurs/ambassadrices.

Au delà de cette injustice faite à ces professionnels de la diplomatie que vous perpétuez. Pour nous au niveau du Réseau Barké, il nous semble incongru et incompréhensible que des ambassadeurs/ambassadrices qui ont été tous nommé(e)s par Blaise Compaoré, puisse continuer à représenter et défendre les intérêts de notre pays à l’extérieur après les cinq glorieuses des 28, 29, 30, 31 octobre et 2 novembre 2014.

Aussi par la présente lettre ouverte, nous venons exprimer notre indignation vis-à-vis de cette situation et suggérer que ces différent(e)s ambassadeurs/ambassadrices soient rappelé(e)s dans les délais les meilleurs. Et que de nouveaux ambassadeurs/ambassadrices issues des rangs de nos diplomates comme vous puissent être nommées a ces postes.

Surtout que les longues carrières de diplomates peuvent conduire a la magistrature suprême comme ce fut votre cas après l’insurrection. Le Réseau Barké estime que le maintien de ces personnes nommées par Blaise Compaoré constituerait une deuxième insulte à la mémoire de nos martyrs, étant entendu que jusqu’à nos jours, aucune procédure judiciaire n’a été enclenchée par votre gouvernement pour identifier ceux/celles qui ont donné l’ordre de tirer, ni ceux/celles qui ont effectivement tiré sur nous manifestant(e)s aux mains nues.

Dans l’attente d’une suite favorable a notre requête, veuillez Excellence recevoir notre profonde considération.

Pour Le Réseau Barké

Le Coordonnateur

Issaka Hermann TRAORE

Source: Burkina 24

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.