Burkina Faso : les deux militaires français accusés de pédophilie ont filmé la scène

Une des victimes supposées des deux soldats, qui ont été immédiatement suspendus mardi, est une fillette de 5 ans. Les militaires, amis avec les parents de l’enfant, auraient filmé les agressions sexuelles commises sur elle avec une caméra qu’ils ont oubliée sur place.

Après les accusations portées contre des militaires de la force Sangaris en Centrafrique, c’est la deuxième affaire d’abus sexuels sur enfants impliquant l’armée française en Afrique. Mais cette fois-ci, les sanctions sont immédiates. Les deux soldats français soupçonnés de s’être livrés lundi à des “actes à connotation sexuelle” sur deux enfants au Burkina Faso ont été immédiatement suspendus mardi, et la justice française saisie de cette affaire. 

Le père de la fillette visionne les images

Selon les premiers éléments qui ressortent, les preuves sont accablantes. Une des victimes supposées des deux soldats est une fillette de 5 ans, dont le père Burkinabè et la mère Française étaient amis des agresseurs présumés, selon un haut responsable de la gendarmerie burkinabè. Et d’après cette source proche de l’enquête, “il y a un soldat qui a filmé la scène avec une caméra quand le second effectuait les attouchements”. Les deux hommes auraient ensuite “oublié la caméra” avec laquelle ils avaient enregistré leurs méfaits. C’est le père de la fillette, après avoir visionné les images, qui aurait porté plainte.

Deux militaires français violent sauvagement plusieurs enfants au Burkina Faso Burkina Faso : les deux militaires français accusés de pédophilie ont filmé la scène

“Si les faits étaient avérés, l’armée se montrerait implacable à l’égard des deux personnes concernées”, a souligné mardi soir le ministère de la Défense. L’enquête ouverte dans la foulée par le parquet de Paris a a été confiée aux prévôts de la gendarmerie, chargés des investigations sur les militaires déployés sur les théâtres d’opérations extérieures.

Source: metronews

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE