Burkina Faso: Mais où est passée la thèse du Premier Ministre Zida?

Burkina Faso: Mais où est passée la thèse du Premier Ministre Zida?

Elément biographique repris régulièrement par la presse, la thèse obtenue par le premier ministre burkinabè Yacouba Isaac Zida auprès l’université de Lyon 3 n’a jamais été rendue publique. Les responsables de la faculté bloquent l’accès à son contenu.

Que contient la mystérieuse thèse obtenue par le premier ministre burkinabè Yacouba Isaac Zida auprès de l’Université Jean Moulin Lyon 3 ? C’est l’un des secrets de vie les mieux gardés de la transition burkinabè.

Ouaga sur le Rhône

Alors que les thèses universitaires sont généralement disponibles en libre accès, celle de l’actuel premier ministre réalisée au terme d’un master en « Management International »  n’a jamais été rendue publique. A Lyon 3, le mot d’ordre est clair: rien ne filtre sur le sujet d’étude d’Isaac Zida pas plus que sur son directeur de thèse ou sa date de soutenance. Les services de la faculté n’émettent qu’une seule affirmation : c’est à l’antenne burkinabè de l’université lyonnaise située à Ouagadougou que le premier ministre aurait passé son examen. Entre les universités de Lyon et Ouagadougou la lune de miel ne date pas d’hier. Du temps de Blaise Comparé, « le consul burkinabè de Lyon faisait partie du premier cercle du président » explique une source bien informée. « Ce dernier a finalement été nommé docteur honoris causa de l’université Jean Moulin et une convention a été signée en 2005 avec l’université de Ouagadougou pour l’ouverture d’une antenne au Burkina ».

Commerce 

Selon nos informations, la thèse d’Isaac Zida aurait été conduite sous la direction du professeur Jean-Claude Pfeffer spécialiste notamment du droit des Affaires et du droit du Commerce International. Doté d’un solide tropisme africain, il fut en partie chargé d’assurer la mise en place du partenariat de Lyon avec l’université de Ouagadougou. Dans une interview donnée en 2005 au site LeFaso.net, il vantait les mérites du régime de Compaoré qualifié d'”exemplaire”. En 2007, les affaires se corsent. Il est condamné par le tribunal correctionnel de Lyon à trois mois de prison avec sursis et 6 000 € d’amende pour « abus de confiance » après avoir encaissé sur un compte personnel 5 250 € de frais d’inscriptions d’une étudiante vietnamienne.  Son fils, Renaud Pfeffer, actuel maire de Mornant dans le département du Rhône, est par ailleurs le suppléant du député UMP Georges Fenech. Ce dernier fut impliqué dans le scandale de l’Angolagate, accusé de recel d’abus de biens sociaux pour avoir touché 100 000 francs de la société Brenco, propriété du marchand d’arme Pierre Falcone.

Dans la capitale burkinabè, on murmure que la thèse d’Isaac Zida porterait en partie sur les trafics et ventes d’armes internationaux. Un sujet pour le moins sensible qui ne peut qu’inciter l’environnement du premier ministre à redoubler de discrétion et bloquer tout accès au contenu du document. Jean-Claude Pfeffer, récemment nommé professeur à l’université de Ouagadougou aurait-il été chargé de faire le ménage ?

Par Louise Dimitrakis

Source: Mondafrique

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE