Burkina Faso : Roch Kaboré a ouvertement critiqué la naturalisation de Blaise Compaoré

 

Le président burkinabé Roch Kaboré ce dimanche 05 novembre n’a pas fait qu’évoqué les questions liées à la coopération entre la France et les pays africains. En entretien avec les journalistes de trois médias français, il en a profité pour livrer le fond des ses pensées sur son compatriote, l’ex président, Blaise Compaoré contraint à l’exil en Côte d’Ivoire depuis le soulèvement populaire d’octobre 2014 après avoir passé 27 années à la tête du pays.

Roch Kaboré

“Je trouve que déjà pour un président qui après avoir géré 27 ans un pays, change de nationalité, pour se soustraire à la justice de son pays, c’est vraiment pas à son honneur. Deuxièmement, je dis également que tout Chef d’Etat qui est appelé devant la justice doit venir répondre.

Ecoutez l’interview ici: http://www.rfi.fr/emission/20171105-burkina-faso-kabore-president-g5-sahel-terrorisme-justice-sankara

C’est pour cela, fait comprendre le président burkinabè, que Blaise Compaoré reviendra au pays pour se mettre à la disposition de la justice.“Blaise Compaoré veut rentrer, il va rentrer (…) il va se présenter à la Justice.” a t-il laissé entendre dans un entretien qu’il a accordé  aux journalistes de trois médias français.

Notons qu’au cours de cet entretien, le président burkinabè Roch Kaboré s’est également prononcé sur l’épineuse question du Franc CFA, monnaie commune utilisée par 15 pays francophones d’Afrique de l’ouest et du centre avec en moyenne 155 millions d’habitants. Selon lui, “la question de création d’une nouvelle monnaie est d’une urgence pour nous” et il appartient aux africains de décider sa conception technique soit dans un arrimage à l’euro ou autre. “Très prochainement nous pourrons créer notre monnaie. (…) Au niveau de la CEDEAO, nous avons engagé un processus pour mettre en place une monnaie » a-t-il confié sans langue de bois aux journalistes de TV5 Monde, RFI et le quotidien LeMonde à Ouagadougou.

Source: beninwebtv.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE