Burkina Faso: Un «ivoiro-libanais» arrêté pour escroquerie

Burkina Faso: Un «ivoiro-libanais» arrêté pour escroquerie

Un “ivoiro-libanais” a été arrêté le 1er septembre à Banfora (Ouest) par la police des cascades pour escroquerie portant sur la vente d’une voiture volée en Côte d’ivoire.

Selon le directeur régional de la police des Cascades, Komossira Sanon, les faits se sont produits le 31 août dernier ou JG, le présumé escroc, a fait irruption à la station TOTAL de Banfora, demandant à TA, un pompiste, à s’entretenir avec le gérant. 

Le gérant étant absent, JG a confié au pompiste détenir des véhicules qui sont bloqués à la douane à Niangoloko, et qu’il était à la recherche de 1,2 millions de F CFA pour les faire sortir. 

Cette somme, selon ses dires, devrait être remboursée à hauteur de 1,5 millions de F dès le lendemain. Et comme garantie, il laissera au pompiste la voiture de marque Mazda quasi-neuve et immatriculée 9117 GC 01 CI avec laquelle il est arrivé. 

Le pompiste donna donc rendez-vous à JG pour le lendemain où les deux hommes se rendirent à la banque où TA a retiré ladite somme qu’il a remis à JG. 

C’est alors que l’escroc a embarqué dans le premier véhicule en partance pour Niangoloko, laissant le véhicule mis en garantie sur place. De retour à la station, le pompiste qui a voulu vérifier l’authenticité des documents de la voiture s’est alors aperçu que lesdits documents portaient le nom d’une Ivoirienne et non de JG. 

Pris de panique, il a alors saisi la police qui se sont mis à la recherche de l’indélicat. 
Interpellé sur une moto à Yendéré, non loin de la frontière Burkina-Côte d’ivoire, JG aurait confié dans un premier temps aux policiers, que les véhicules en question étaient à Ouangolodougou et non à la douane de Niangoloko. 

La police a proposé de l’y accompagner pour vérifier tout cela. Confondu, il ne tardera pas à passer aux aveux et reconnu son forfait.

Les investigations qui ont suivi ont révélé la trempe et la nature du personnage. Le véhicule en sa possession, selon le commissaire Sanon, est le fruit d’un vol perpétré à Abidjan. 

Selon les sources de la police, JG n’est pas à son premier forfait. Il aurait extorqué par le même procédé, la somme de 1,5 millions de F CFA à un habitant de Ouangolodougou, en territoire ivoirien. 


BOA

Source: Koaci.com

About admin

One comment

  1. Mes salutations à vous Moi c’est Mme Sandrine Nelly je suis sur ce forum pour partager mon expérience.J’ai rencontré un homme Il y a quelques mois je traversai une période très critique et pour m’échanger des idées je me suis m’inscrite sur quelques sites de rencontres dans le but de trouvé un homme bien. Rapidement j’ai été contacté par un membre. Il m’a demandé de créer un compte sur Skype pour communiquer avec lui. Ne sachant pas me servir de l’outil, j’ai demandé à ma petite fille de me créer un compte. Suite à cela j’ai appris seule à m’en servir. Nous avions dialogué quelques semaines à parler de notre vie. Il disait être Canadien veuf et qu’il avait une petite fille, il m’a même fait connaitre sa fille via Skype. Cela semblait de plus en plus fort entre nous et je me suis attachée .A chaque fois où je lui demande de le rencontré lui et sa fille il me dit je prends le train l’avion, il avait un empêchement de dernières minutes. Il a fini par m’avouer qu’il n’avait pas le temps parce qu’il devrait se rendre en Côte d’Ivoire pour des achats de bois et que l’on se verra à son retour car il n’avait pas pour longtemps ignorant qu’il profitait de ma naïveté. Un soir tard dans la nuit juste avant la fin de son séjour il me téléphona que tout allait mal qu’il s’est fait agressé par des personnes armés et qu’ils l’on dépouillé et qu’il avait besoin d’argent pour se rendre au Bénin car ses marchandises ont été bloqué à la Douane. Prise de peur et ne voulant pas le perdre je lui ai proposé mon aide en lui envoyant 1800 euros par mandat Western union le lendemain et d’autres envoie par la suite .Les demandes d’argent se succèdent sans cesse pour pleins de raisons que je ne peux pas expliquer car trop long par écrit. Je me suis rendu compte au fil du temps que je me faisais avoir. J’ai mis une forte partie de mes économies dans cette histoire en tout 80.750 Euros. J’ai porté plainte à la police et à la gendarmerie parce que les huissiers étaient à ma trousse parce que j’ai eu a transféré des chèques qui n’étaient que des chèques volés mais pas de suite. C’est alors que j’en ai parlé à une amie puisque j’avais honte d’en parler à mes enfants. Et grâce à l’une de ses connaissances j’ai pu prendre contact avec un Inspecteur d’une Organisation à qui j’ai tout expliqué pour qu’il m’aide à engager des procédures pour que l’escroc soit arrêté et juger. J’avais hésité en premier de prendre contact avec l’inspecteur parce que je ne savais pas quoi lui dire .J’ai surpassé ma peur en lui expliquant mon histoire et par ses instructions la Police à réussir à mettre la main sur mes escrocs. Je voudrais juste faire bénéficier de cette connaissance à ceux qui ont été victimes d’arnaque de fausses histoire d’amour comme moi ou d’une arnaque de prêt entre particulier ou d’autre sorte d’arnaque par Internet de prendre contact avec cet Inspecteur pour qu’il vous aides dans les procédures afin de mettre la main sur votre escroc et de récupérer votre argent et d’un dédommagement au lieu de garder le silence et souffrir en cachette pour éviter la honte dans votre famille parce que tous l’argent que j’avais perdu m’ont été remboursés plus des frais de dédommagement car sans eux je serais sans doute à la rue. Voici son contact;
    lieutenant.j.cavalier@gmail.com /// lieutenant.j.cavalier@gmail.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.