Cadres PDCI, pro-Soro: Voici les vraies raisons de leur limogeage
Ivory Coast's President Alassane Ouattara at the 18th African Union (AU) summit in Ethiopia's capital Addis Ababa January 30, 2012. REUTERS/Noor Khamis

Cadres PDCI, pro-Soro: Voici les vraies raisons de leur limogeage

Le mercredi 24 avril 2019, le Conseil des ministres tenu à la Fondation Félix Houphouet-Boigny à Yamoussoukro, a été un couperet pour deux cadres du Pdci-Rda. Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, s’est débarrassé de ces hommes comme bon lui a semblé. Il s’agit de Rémi Allah Kouadio et de Denis Kah Zion.

Ainsi, selon la formule officielle, «Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Monsieur Samba Coulibaly, en qualité de représentant du Président de la République au Conseil d’Administration du Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement, en abrégé Bnetd, en remplacement de Monsieur Rémi Allah Kouadio » et « Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Monsieur N’goan Aka Kacou Mathias, en qualité de représentant du Président de la République au Conseil d’Administration de la Poste de Côte d’Ivoire, en remplacement de Monsieur Denis Kah Zion ». Cette décision rentre dans une série à laquelle l’opinion assiste depuis que certains alliés du chef de l’Etat ayant fait le constat de sa manœuvre pour s’éterniser au pouvoir, ont pris leurs distances. Au départ, c’était pour s’accorder sur la liste commune pour aller aux élections municipales et régionales. Et il fallait faire en sorte que le Rdr ait le plus de vainqueurs. Puis, arrive le point culminant du parti unifié dit Rhdp unifié où Ouattara voulait acculer tous les partis alliés du Rdr, y compris le Pdci, à disparition pour devenir Rhdp unifié. C’était cela à l’origine.

Alassane Ouattara fidèle à sa logique

Chaque fois que Alassane Ouattara limoge un cadre du Pdci ou autre, qui refuse de faire chemin avec lui au Rhdp unifié, il se trouve des gens qui s’étonnent ou s’indignent. Nous nous étonnons de leur étonnement. Pourquoi ? Parce que Ouattara n’a pas fait mystère de sa logique selon laquelle « qui n’est pas avec moi, est contre moi ». Et à ce niveau des choses, il faut reconnaître à l’adversaire qu’il a la suite dans les idées. Il sait et se rappelle bien comment il a malmené le régime précédent. Un régime qu’il combattait quand celui-ci continuait de garder ses partisans à des postes stratégiques. Il a ruiné ce régime de l’intérieur par ses hommes placés à des postes bien rémunérateurs. Et par cette astuce, ces cadres fidèles à la rébellion et grassement payés par l’Etat, pouvaient financer la guerre contre l’Etat.

Aujourd’hui, au tour de son régime, Ouattara essaie de faire comprendre que lui n’entend pas rééditer ce qui a contribué à la chute de l’autre régime. Il est conséquent avec lui-même. Il semble dire, et cela se comprend, à moins qu’on soit de mauvaise foi : « C’est parce qu’on est ensemble que je vous ai donné tous ces avantages, mais dès l’instant que vous décidez de me combattre, je vous les retire ». Ou alors : « Donc moi, je vous garde vos cadres, je les paie grassement et ils vont prendre ces moyens pour me combattre ? Est-ce cela ?» L’illustration de cette vérité en est les cas de Albert Mabri Toikeusse et Niamien Konan. Lorsqu’il y a eu une divergence de vue avec Mabri et Niamien Konan à l’occasion des élections régionales et municipales, Ouattara les a simplement débarqués du gouvernement. Mais plus tard, quand Mabri Toikeusse a rallié la position du chef de l’Etat en entrant dans le Rhdp unifié, il a été nommé à nouveau dans le gouvernement. Mais jusqu’à ce jour, Niamien Konan qui maintient ses distances du pouvoir, est exclus des avantages et autres nominations.

Ouattara se moque des règles démocratiques

Partager le pouvoir avec les cadres adversaires. Ouattara se souvient que c’est ce qu’il a fait au régime précédent pour le couler. Il ne veut donc pas en être victime. Parce qu’en politique, on ne fait pas la passe à l’adversaire. On n’est pas aux Etats-Unis où le président Trump peut nommer un opposant, qui l’aurait même vilipendé pendant la campagne électorale, sans craindre que celui-ci sabote le travail, parce qu’il va penser plutôt au pays. Ouattara ne cherche pas à être le plus grand démocrate du monde. Ses soutiens occidentaux ont dû le rassurer qu’il n’y aura pas de coupe du monde de la meilleure démocratie. La preuve, la même Amérique de Donald Trump, qui est considérée comme la plus grande démocratie du monde, on voit comment elle foule aux pieds les règles du droit international.

L’Amérique encourage chez les autres ce qu’elle n’admet pas chez elle. On voit ses agissements au Vénézuéla. Un homme, Juan Guaido, président du Parlement vénézuélien contrôlé par l’opposition, qui n’a pas été battu en finale d’une élection présidentielle, on le reçoit deux jours avant et on lui signifie: « Organise un simulacre de prestation de serment, même en pleine rue, nous, on va te reconnaître, te soutenir, ne t’inquiète pas ». Et voilà Juan Guaido qui s’agite et s’autoproclame président par intérim du pays ! Ainsi, la « plus grande démocratie du monde », les Etats-Unis, reconnaît une telle imposture. Et elle est suivie par des puissances satellites, l’Espagne, l’Union européenne, etc., qui apportent leur soutien au putschiste Juan Guaido. Heureusement que Vladimir Poutine et la Russie sont là pour leur mettre toujours le grain de sable salvateur comme en Syrie.

Alassane Ouattara n’a que faire des règles du vivre ensemble. Et les révélations de Guillaume Soro illustrent bien sa politique : « C’est Ouattara qui m’a poussé à prendre les armes contre le régime Gbagbo en 2002 et lui et la France m’ont promis que je ne ferai jamais la prison ». Lorsqu’on voit donc la France dans ce jeu malheureux, où elle organise des rébellions et protège les criminels de guerre, on comprend l’élan de Ouattara. Il est adossé, lui-même, à un certain nombre de garanties (indéboulonnable) défiant le bon sens, qui l’exonère du respect des règles du vivre ensemble et de la démocratie. D’où sa logique de « qui n’est pas avec moi est contre moi ».

Germain Séhoué

4 comments

  1. 313571 925348I see which you are making use of WordPress on your blog, wordpress may be the greatest. :~- 443983

  2. 507270 657451i enjoy action movies and my idol is none other than Gerard Butler. this guy truly rocks 244946

  3. 777074 38485Immigration Lawyers […]the time to read or check out the content material or websites we have linked to below the[…] 978833

  4. 145025 286290An intriguing discussion will be worth comment. Im confident which you want to write far more about this subject, it may well not be a taboo topic but usually consumers are too few to chat on such topics. To another. Cheers 8845

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.