Can 2017 au Gabon : L’Algérie demande l’ouverture d’une enquête

Can 2017 au Gabon : L’Algérie demande l’ouverture d’une enquête

Contestant le choix de la Confédération africaine de football (Caf) et accusant, à mots à peine voilés, son président d’autoritarisme et d’entrave aux lois du sport, les autorités algériennes veulent faire la lumière sur cette «injustice».

Estimant avoir le meilleur dossier, avec le Ghana, pour l’attribution de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017, l’Algérie dit avoir été flouée par la Confédération africaine de football (Caf). Elle demande désormais l’ouverture d’une enquête pour mettre à nu les agissements douteux d’Issa Hayatou. «L’Algérie doit demander à ce qu’une enquête soit ouverte afin qu’on lui explique les raisons qui ont poussé la Caf à choisir le Gabon. Ce n’est pas normal. Nous ne devons pas nous laisser faire comme ça», a lâché l’ancien président de la Ligue nationale de football d’Algérie, ajoutant : «Il (Hayatou) est le seul patron à la Caf. C’est lui qui a décidé d’attribuer l’organisation de cette Can 2017 au Gabon. 80% des membres qui constituent le comité exécutif de la Caf, c’est lui qui les a choisis. Ils appliquent ce qu’il leur demande de faire. Le dossier de l’Algérie était de loin le meilleur, mais cela n’a pas suffi».

Mohamed Mecherara a donc appelé son successeur à la ligue algérienne de football, Mohamed Raouraoua, à se porter candidat lors des élections de 2017 afin de barrer la route à Issa Hayatou. «Raouraoua a beaucoup aidé Hayatou et a été derrière sa réélection en 2013 à la tête de la Caf (face à Jacques Anouma – ndlr). Sans lui, il n’aurait pas eu toute cette longévité et connu autant de succès. Maintenant, et après tout ce qui s’est passé, j’estime qu’il est temps pour Raouraoua de l’affronter et le concurrencer pour ce poste de président de la Caf. Il doit se présenter aux élections, et à mon avis il aura toutes ses chances de l’emporter», a-t-il affirmé, expliquant : «Hayatou sait que s’il avait donné l’organisation de la Can 2017 à l’Algérie, les élections pour la présidence de la Caf se seraient déroulées chez nous et par conséquent Mohamed Raouraoua aurait constitué une menace pour lui en perspective d’un nouveau mandat. Il sait que Raouraoua a ses amis au sein de la Caf et pourrait, au cas où il se présenterait, lui prendre sa place».

A la surprise générale, en effet, l’organisation de la 31e édition de la plus grande compétition de football du continent a été attribuée au Gabon, alors que le pays a co-organisé la compétition, en 2012, avec la Guinée-équatoriale. D’où la colère et les critiques des autorités algériennes à l’endroit du président de la Caf. Selon le ministre algérien des Sports, la victoire du Gabon est illogique. «La Caf a avantagé ses intérêts aux lois du sport», s’est emporté Mohamed Tahmi, qualifiant Issa Hayatou d’«empereur de l’Afrique». Tout est dit…ou presque.

Source: Gabon Review

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*