Candidature unique : Blé Guirao, une (il)logique unique!

Candidature unique : Blé Guirao, une (il)logique unique!

On a vraiment beaucoup de mal à cerner la logique de Blé Guirao, vice-président de l’UDPCI, parti du ministre Albert Mabri Toikeusse, architecte du recensement général de la population qui, en dépit des millions brassés et de la communication officielle, a connu un échec monumental.

Le 24 août dernier, revêtu de son majestueux costume de chantre officiel de la candidature unique, il déclarait lors de l’investiture du bureau de la coordination GRACU-ADO à Koumassi que, si en dépit des démarches entreprises afin de convaincre le PDCI du jeune Bédié, de s’aligner derrière la candidature unique de sa majesté Ouattara premier, ce parti présentait quand même un candidat, son «groupement» et lui le combattraient.

Il n’en fallait pas plus pour affoler la presse et incendier les réseaux sociaux! Pourtant cette posture va-t’en guerre, n’est pas la première du genre. Il est clairement ce que les animateurs télé appellent le «bon client». Vous pouvez être sûr qu’en lui tendant un micro, il ne fera pas la langue de bois.

Un zèle qui cache des intérêts égoïstes?

Dans le classement des combattants acharnés pour une candidature unique au RHDP, il caracole en tête de liste. Lui qui après la crise poste électorale s’est vu ravir le très select fauteuil de directeur de l’Agefop, à lui promis par Albert Flindé, alors ministre de l’Enseignement technique au profit d’un militant RDR. Il n’avait pas manqué de proclamer haut et fort que ce coup tordu, n’était rien d’autre qu’un complot fomenté contre lui en interne et en externe. Mal lui en a pris, puisqu’il avait commencé à jubiler : «Je peux affirmer, sans me tromper, qu’il y a bel et bien eu un complot contre moi du dedans comme du dehors. Ce complot puise ses racines et ses tentacules à l’Udpci.» S’était-il indigné.

Ce n’est certainement pas dans un esprit innocent et par amour de la patrie que ce dernier mènerait alors un combat si acharné. Espère-t-il sans doute que sa majesté, voyant son zèle pour ce deuxième round, le récompensera d’un poste encore plus juteux? Après qu’une fois la SONATT dissoute, il se retrouve encore une fois au chômage! Voilà les récalcitrants du PDCI prévenus!

Un raisonnement politique pour le moins contradictoire

«Notre devoir, c’est d’aller vers les cadres du PDCI pour leur dire pourquoi il faut préserver l’alliance RHDP derrière le Président Alassane Ouattara pour qu’il ait un second mandat et que le RHDP fasse 40 ans au pouvoir en Côte d’Ivoire. Le PDCI organise sa convention en octobre prochain, notre devoir, c’est de faire en sorte qu’avant octobre, les membres statutaires de cette convention aient compris pourquoi le Président Ouattara doit être le candidat unique du RHDP. Mais si après cette convention le PDCI désigne un candidat, nous allons le combattre». Tel est le contenu de cette déclaration polémique.

En tenant ces propos, Blé Guirao assure que contrairement à ses détracteurs, qui le qualifient de militant indiscipliné, il agit dans le total respect des décisions du congrès tenu par son parti en décembre 2013. «Le petit Larousse nous apprend qu’un indiscipliné dans un groupe, c’est quelqu’un qui va contre ou qui agit contre la discipline à travers les règles établies dans le groupe. Dans le cas d’espèce de notre formation Politique, l’UDPCI, qui est sorti d’un Congrès en décembre 2013, la principale mesure, c’est que le Congrès a demandé à son Président, le Docteur Albert Toikeusse Mabri de ne pas se porter Candidat à la prochaine Présidentielle de 2015 mais d’aller vers ses pairs du RHDP pour que le Président Ouattara soit le candidat unique du RHDP. Ensuite le Congrès a demandé à tous les militants de soutenir cette position de la Candidature Unique du Président Ouattara. A partir de cette motion de notre dernier Congrès Ordinaire, l’on aurait pu nous qualifier ou traiter de militants indisciplinés si et seulement si nous posons des actes ou allons dans le sens contraire de cette importante mesure de soutien à la Candidature Unique du Président Ouattara. Que non! Ceux qui disent donc cela ou qui parlent d’indiscipline font preuve d’inculture ou de cécité politique», affirmait-il dans les colonnes du quotidien en ligne «Le Démocrate» (25/08).

Si le respect des décisions du congrès qui, rappelons-le, est souverain, est si important, l’on a envie de se poser la question de savoir pourquoi attendre du PDCI, qu’il viole les résolutions du 12ème congrès qui a clairement exigé une candidature du parti, aux élections 2015. A moins qu’il fasse preuve d’une hypocrisie uniquement motivée par la politique du ventre.

Franchement, on se demande pourquoi tant d’acharnement sur cette probable ou improbable candidature PDCI. Pourquoi certains, rien qu’à l’idée d’une candidature PDCI, seraient au bord de la crise cardiaque! Les uns et les autres, craignent-ils que le RDR ne tienne pas la dragée haute à une vraie candidature PDCI? Jusqu’à preuve du contraire, nous avons passé l’époque du parti unique et des conceptions rétrogrades de la démocratie… sauf si Blé Guirao s’y croirait toujours!

Source : L’Eléphant déchaîné N°281

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.