Ce qui pose problème sur la liste électorale de 2016: 10.400 électeurs “quittent” Abobo et Yopougon pour la commune du Plateau

Ce qui pose problème sur la liste électorale de 2016: 10.400 électeurs “quittent” Abobo et Yopougon pour la commune du Plateau

La Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI) a rendu public son rapport de révision de la liste électorale de 2016 ce mercredi 28 septembre 2016 lors d’une conférence de presse au Plateau.

La POECI soulève quelques préoccupations sur cette liste de 6 439 876 électeurs publiée par la Commission électorale indépendante (CEI) le 19 août 2016. 32,3% des personnes nouvellement inscrites sur la liste électorale n’ont pas fourni d’information « sur le lieu de naissance de leur mère et de leur père ». Sur la liste électorale de 2015, ce chiffre est de 39,4%. 29,2% de personnes sont nées le 1er janvier et un nombre « très élevé » de personnes ayant des noms identiques et la même date de naissance ont été observés sur la liste de 2016.

Pour Drissa Soulama, coordonnateur du projet de révision de la liste électorale à la POECI, l’analyse de la liste a fait ressortir 23 701 « doublons potentiels ». La CEI est donc invitée à clarifier ces cas « pour enlever les doublons sur cette liste ». Il souligne qu’il « est possible d’estimer à environ 400 000 personnes décédées [qui] sont sur la liste électorale de 2016 ». Si la POECI constate que les cas de transhumance ont été observés dans plusieurs localités, elle précise que le cas de la commune du Plateau est préoccupant : le centre des affaires de la capitale économique du pays a enregistré plus de 10 000 nouveaux inscrits venus de deux autres communes d’Abidjan.

« Nous avons 8,1% de personnes qui sont nouvellement inscrites sur la liste électorale du Plateau par rapport à une moyenne nationale qui est de 2,2%. Et nous avons 69,5% de personnes sur la liste du Plateau qui ont changé leur lieu de vote surtout en provenance des communes d’Abobo et de Yopougon. Ceux qui sont venus d’Abobo pour s’inscrire au Plateau sont 4 469 et ceux qui ont quitté Yopougon pour venir s’inscrire au Plateau sont 6 024 », révèle Drissa Soulama.

Pour régler cette situation, qui crée parfois des conflits, la POECI propose une modification de l’article 9 du code électoral qui stipule que tout électeur peut s’inscrire sur la liste électorale d’une circonscription où il a son domicile ou sa résidence ou des intérêts économiques et sociaux.

« Nous proposons à ce niveau qu’on arrive à baliser (…) C’est de faire en sorte que l’article 9 du code électoral puisse connaitre une modification », recommande Bamba Sindou, coordonnateur de la POECI.

En outre, seulement 248 795 (3,9%) jeunes ayant entre 18 et 24 ans sont sur la liste alors que les projections fondées sur le recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2014 avancent le chiffre de 2 183 972. Pour le Dr Marie Paule Kodjo, porte-parole de la POECI, la CEI doit notamment « réexaminer » ses procédures pour l’enrôlement et mobiliser les jeunes à s’inscrire sur la liste électorale. La POECI annonce également l’observation électorale le jour du référendum comme elle l’a fait pour les élections de 2015.

Anderson Diédri

Source: eburnietoday.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE