CEI : Le nouveau bureau au complet a tenu sa première réunion de travail. | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France CEI : Le nouveau bureau au complet a tenu sa première réunion de travail.
CEI : Le nouveau bureau au complet a tenu sa première réunion de travail.

CEI : Le nouveau bureau au complet a tenu sa première réunion de travail.

C’est ce mercredi 10 septembre 2014 que le nouveau bureau de la nouvelle commission centrale de la CEI, élu le vendredi 5 septembre dernier, a tenu sa toute première réunion de travail au siège de l’institution sis au carrefour Duncan, Abidjan-II plateaux. Convoqués pour 11h, les 6 nouveaux membres du bureau central étaient au grand complet sur le coup de 11h15mn. Ce sont, le président Youssouf Bakayoko ainsi que Sourou Koné, Gervais Coulibaly et Auguste Mirémont, respectivement, 1er, 2e, 3e vice président, mais aussi Zanon Gogognon et Alley Amlan Victoire, secrétaire et secrétaire adjointe.

Avant l’ouverture des travaux, le président Youssouf Bakayoko a tenu à situer le contexte et l’ordre du jour de la réunion face à la presse qui s’est déplacée à un nombre bien plus modeste que les deux jours consacrés à la mise en place dudit bureau. Voici l’intégralité de ses propos liminaires :

« Nous avons eu quelques petits problèmes techniques (…) Je voudrais féliciter à nouveau les collègues autour de cette table qui constitue le bureau central de la CEI. Nous commençons aujourd’hui nos travaux. Nous aurons beaucoup à faire. D’abord nous devons établir notre programme de travail, voir dans quelle mesure, rapidement, on peut procéder à l’ajustement du cadre organisationnel et réglementaire de notre institution, passer à l’ajustement juridique devant régir les futurs scrutins, la révision de la liste électorale pour y inclure notamment tous les ayants droit qui n’y figurent pas encore et prendre en considération ceux dont la situation n’avait pas été claire en 2010. Ensuite nous nous verrons pour pencher sur la mise en place d’un dispositif inclusif de prévention des conflits qui pourraient survenir lors des prochaines élections. C’est juste une indication de ce que nous avons à faire. Je veux saisir l’opportunité qui m’est offerte pour inviter les acteurs politiques de notre pays à œuvrer de concert avec la commission électorale, à l’appuyer, à la soutenir pour que nous arrivions à des élections apaisées. Je voudrais donner l’assurance à tous, que la commission électorale s’emploiera à organiser ces futures élections selon les standards internationaux. Chers amis, nous allons donc commencer nos travaux dont vous connaissez l’ordre du jour, et je voudrais remercier la presse qui a accepté de venir avec nous pour cette ouverture et en même temps dire que nos travaux, au sens stricte du terme entre les membres du bureau vont commencer. Merci. »

Après donc cette annonce du président de la CEI, la presse est invitée à quitter la salle pour laisser place aux travaux du bureau de la CEI. Quant aux autres membres de la nouvelle CEI, c’est-à-dire les 17 au complet, ils se réuniront le mardi 16 septembre prochain dans les mêmes conditions. Reste à voir si ceux qui avaient claqué la porte de l’institution viendront prendre part à cette autre première réunion de la commission centrale de la CEI.

Rappelons que l’Alliance des force démocratiques (AFD), le FPI y compris, ainsi que l’église catholique, la représentante des ONG non confessionnelle et le MFA avaient décidé de suspendre leur participation aux travaux de la commission électorale indépendante le vendredi dernier, dénonçant une CEI non équilibrée et où il serait procédé à un vote « mécanique » là où un consensus avait été promis par le pouvoir.

Dans une déclaration de l’AFD datée du lundi 8 septembre, Danielle Boni Claverie, vice présidente et porte parole de l’Alliance avait indiqué que «« L’alliance est prête à continuer au sein de la CEI et reste ouverte au dialogue, mais ne veut pas faire de la figuration…Le retour aux négociations n’est pas conditionné par le retrait de Youssouf Bakayoko car l’intransigeance n’est pas du côté de l’AFD ».

Philippe KOUHON (Africa TV)

 

About admin

One comment

  1. Démissionnez Youssouf, démissionnez!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.