Cellou Dalein Diallo exclut l’idée d’un recours auprès de la Cour constitutionnelle: «Nous avons perdu tout…»

Cellou Dalein Diallo exclut l’idée d’un recours auprès de la Cour constitutionnelle: «Nous avons perdu tout…»

Candidat malheureux à la présidentielle du 11 octobre, Cellou Dalein Diallo exclut l’idée d’un recours auprès de la Cour constitutionnelle. Le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), principal parti d’opposition, pense que toutes les institutions sont inféodées au président Alpha Condé.

‘’J’ai décidé de ne pas user de mon droit de saisir la Cour constitutionnelle. D’abord au niveau du parti, nous sommes en train de nous concerter. Parce que ce que nous avons vécu ici, c’est la démocratie qui est en danger dans notre pays. Si on laisse comme ça, en 2020 pour les prochaines élections, ce sera la même chose’’, a déclaré Cellou Dalein Diallo, dans un entretien accordé à RFI.

Selon son constat, lors du scrutin du 11 octobre, plusieurs ‘’fonctionnaires ont été mobilisés, pour défendre le mensonge et le vol’’. Pour la figure de proue de l’opposition, ‘’c’est une crise grave face à laquelle il faut mobiliser toutes les forces vives pour regarder quelle est la solution’’.

Car, argue l’ancien Premier ministre, ‘’nous avons perdu tout sens de l’honneur, de la probité, de l’éthique. J’ai vu des gouverneurs, des ministres, ressortissants falsifier des PV, des gouverneurs, des juges, être complices de ça. Notre pays est malade. Notre société est malade’’.

Quant à la saisine de la Cour constitutionnelle pour contester les résultats, Cellou Dalein Diallo n’est pas partant, contrairement à d’autres candidats de l’opposition. La raison ? ‘’Moi, je ne fais pas du tout confiance à l’ensemble du système. Avec M. Alpha Condé, il n’y a pas d’institutions indépendantes. Toutes les institutions : la CENI, la Cour constitutionnelle lui sont inféodées’’.

Comme solution, Dalein préconise : ‘’Il faut qu’on essaie de travailler pour obtenir un changement véritable, profond. Sinon, notre société cours vers l’anarchie totale. Personne n’a le souci de respecter un minimum des règles et les lois. Tout le monde est mobilisé pour soutenir le mensonge et le vol, ça c’est grave. C’est pour toutes ces raisons que je n’irai pas à la Cour constitutionnelle’’.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.