Charles Konan Banny explique sa candidature aux présidentielles 2015: « Je dois défendre l’héritage de Félix Houphouët-Boigny »

Charles Konan Banny explique sa candidature aux présidentielles 2015: « Je dois défendre l’héritage de Félix Houphouët-Boigny »

Ancien Gouverneur de la Bceao et ancien Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire, Charles Konan Banny, Président de la Cdvr est candidat à la présidentielle de 2015. Profitant d’une cérémonie d’hommage que lui rendaient les Amazones de Côte d’Ivoire (un mouvement) le samedi 13 décembre dernier, Banny a expliqué à ses visiteuses les fondements de sa candidature.

On l’attendait depuis longtemps et Banny a fini par annoncer récemment sa candidature pour la convention du Pdci-Rda, censée désigner un militant ‘’actif’’ pour être le candidat du Pdci-Rda à la présidentielle de 2015. Il n’y a pas meilleure manière de rejeter l’appel de Daoukro qu’en se déclarant candidat, là où Bédié a appelé à soutenir Alassane Ouattara. Pour Banny, cela apparait comme un devoir, une obligation que de défendre l’héritage politique de Félix Houphouët-Boigny.

« Je me sens une obligation de défendre l’héritage laissé par Félix Houphouët-Boigny », a indiqué le président de la Commission dialogue vérité et réconciliation (Cdvr) aux nombreuses femmes venues lui rendre hommage. En pays Akan, on ne vend pas l’or. C’est un bien familial, un trésor commun. Et Charles Konan Banny considère le Pdci-Rda comme de l’or, un bien familial, un trésor à défendre. « Ce qu’on ne doit jamais faire, c’est de vendre l’or. On ne se dessaisit pas du trésor », a averti Banny.

L’ancien Gouverneur de la Bceao a dit ne pas comprendre l’attitude de certains militants dont les faits et gestes sont de nature à minimiser et même à effacer l’histoire du Pdci. Une histoire écrite avec le sang, la sueur et les larmes de Félix Houphouët-Boigny, François Konan Banny, Félicien Konian Kodjo ainsi que de nombreuses figures emblématiques de la lutte émancipatrice et indépendantiste des années de braise. Au regard de cette lutte, du chemin parcouru et des défis à relever, Charles Konan Banny a déclaré : « Tout le monde peut partir du Pdci, moi je n’en partirai jamais ».

L’ancien Premier ministre se sent une responsabilité historique face à la présidentielle d’octobre 2015. Il souhaite être le candidat qui va défendre les couleurs du Pdci-Rda face aux autres partis politiques. Mais si son parti ne le retient pas à la suite de la Convention, Banny a promis aller arracher la victoire en se donnant tous les moyens démocratiques, comme le souhaitent les nombreuses femmes venues lui rendre hommage ce samedi 13 décembre 2015 en sa résidence.

Source: Le Sursaut

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.