CNI: Ce n’est pas encore la grande affluence deux jours après le début de l’opération | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France CNI: Ce n’est pas encore la grande affluence deux jours après le début de l’opération
CNI: Ce n’est pas encore la grande affluence deux jours après le début de l’opération

CNI: Ce n’est pas encore la grande affluence deux jours après le début de l’opération

Lancée le mardi 15 juillet dernier, à Bingerville par le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, la reprise officielle de l’opération d’établissement des cartes nationales d’Identité (Cni), a effectivement démarré le mercredi 16 juillet, dans les districts autonomes d’Abidjan et de Yamoussoukro.

A Abobo, la commune la plus peuplée du district d’Abidjan, ce n’est pas encore la grande affluence deux jours après le début de l’opération, dans le bureau ouvert pour la circonstance au sein de la mairie. Les deux bâches installées pour accueillir les pétitionnaires, cherchent désespérément des clients et servent parfois d’abris pour les passants en cas de pluie.

Les pétitionnaires viennent donc au compte goûte pour se faire enrôler en vue d’obtenir le sésame. Cette faible affluence, selon K. S., l’un des agents recenseurs, s’explique certainement par le manque d’information des populations.

Pour Richard Kouakou qui attend son tour d’enrôlement, à « Abobo, l’on confond tout. Certains pensent que la délivrance de la carte nationale d’identité est liée à l’inscription sur les listes électorales », a-t-il souligné.

Quant à Ouattara Adama, il se réjouit d’avoir pu faire son enrôlement. « Je suis très heureux. Enfin, je pourrai avoir une carte nationale d’identité ». Et de renchérir: « je ne suis pas d’accord pour les 5000 Fcfa fixés pas le gouvernement. On aurait dû faire le timbre à 1000 Fcfa comme par le passé pour permettre au maximum de personnes de se faire établir une carte d’identité ». A l’en croire, c’est le prix élevé du timbre qui explique le faible engouement constaté.

Rappelons que cette opération concerne les nationaux âgés de 16 ans et plus désireux d’avoir une carte nationale d’identité.

Source: Fratmat.info

About admin

One comment

  1. Ce n´est pas surprenant s´il n´ya pas grande affluence pour l´opération d´établissement des cartes nationales d´identité puisque, ceux qui ont pris les armes pour cela en possèdent déjà donc c´est tout à fait normal que ces locaux ou autres lieux réservés à cela soient vide.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.