Comment les sous-marins «trous noirs» de la Corée du Nord menacent les États-Unis

Les États-Unis ne doivent pas sous-estimer les forces armées de la Corée du Nord, et surtout sa flotte sous-marine qui, en cas de guerre sur la péninsule coréenne, serait capable de sérieusement endommager les navires américains et sud-coréens, estime la revue américaine The National Interest.

Si une guerre sur la péninsule coréenne éclatait, les navires des États-Unis et de leurs alliés devraient rester à l’écart de ses côtes, sinon ils courraient le risque d’être coulés par les sous-marins nord-coréen, avertissent des experts questionnés par The National Interest.

Outre des mini-sous-marins qui représentent l’une des plus grandes menaces pour la marine des États-Unis et de la Corée du Sud, Pyongyang a une grande flotte de sous-marins conventionnels, qui sont, eux aussi, très dangereux pour les navires ennemis.

Selon le rapport publié en 2014 par le ministère sud-coréen de la Défense, la flotte sous-marine de Pyongyang compte près de 70 sous-marins et submersibles dont trois dizaines de sous-marins soviétiques à propulsion diesel qui sont appelés « les trous noir ».

Pourtant, ce ne sont pas les sous-marins que les États-Unis et leurs alliés doivent redouter le plus, mais la motivation du peuple nord-coréen.

« Il faut surtout parler de la motivation des gens et non d’une flotte forte ou redoutable. Tout au long de son histoire, la Corée du Nord s’est préparée à affronter le terrorisme international représenté par les États-Unis. Une attaque américaine contre leur pays est le plus grand cadeau pour les Nord-Coréens. C’est ce qui donne un sens à leur vie. Par conséquent, le niveau de formation et la motivation des Nord-Coréens leur permettent d’être un adversaire redoutable. Ces gens vont aller jusqu’au bout », conclut un expert militaire russe, le capitaine Dmitri Litovkin.

Source: Sputnik

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE