Comment Sassou N’guesso, Yayi Boni, Faure Gnassingbé, Guillaume Soro, ont vécu la chute de Compaoré

Comment Sassou N’guesso, Yayi Boni, Faure Gnassingbé, Guillaume Soro, ont vécu la chute de Compaoré

Un centre opérationnel de recueil d’informations. C’est selon l’hebdomadaire la Lettre du continent, le dispositif mis en place par Guillaume Soro, le président de l’assemblée nationale pour suivre les événements qui se sont déroulés au Burkina Faso. Autant dire que l’ex-chef rebelle était très intéressé par l’évolution de la situation qui a conduit à la chute de Compaoré.

Quoi de plus normal quand on sait que c’est du Burkina Faso qu’est parti la rébellion du MPCI qui a attaqué le pouvoir Gbagbo et qui a coupé le pays en deux. On peut l’imaginer, Alassane Ouattara n’a pas non plus fermé les yeux. Même sentiment d’inquiétudes du côté de Cotonou. Faure Gnassingbé s’est entretenu au téléphone avec son homologue, le 28 octobre dans la matinée.
A ce moment là, l’on a affiché une sérénité qui ne laisserait croire que quelque chose allait se passer.

Par la suite l’on raconte que le Président togolais a été informé de l’évolution de la situation heure par heure par le patron de la Gendarmerie nationale, le colonel Yotrofei Massina, jusqu’ à la dernière minute. De son côté, Thomas Boni Yayi, le numéro un béninois a été alerté par sa secrétaire particulière, sa fille Rachelle.

Aussitôt, il a stoppé sa réunion avec les présidents des institutions sur la révision des listes électorales. Le lendemain après une réunion de trois quarts d’heures avec son conseiller politique, Amos Elegbès, il a fini d’être convaincu d’accélérer l’organisation des élections municipales, initialement prévue en 2013, après des marches de l’opposition et de la société civile dans cotonou.

Denis Sassou N’Guesso qui ne cachait plus sa volonté de modifier la constitution pour briguer un nouveau mandat en 2016, a montré des signes de fébrilité. Depuis son village d’Oyo, il a suivi les événements en compagnie de Macky Sall. Depuis, il téléphone quotidiennement Blaise Compaoré dans sa villégiature ivoirienne.

La Première dame Antoinette Sassou N’Guesso est en contact permanente avec Chantal Compaoré.

Source : Notre Voie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*