Commune à magasins

Commune à magasins

Cissé Ibrahim Bacongo, pour ceux qui ne le savent pas, c’est le maire de la commune de Koumassi depuis la dernière législature. Mais avant, il avait fait ses armes ailleurs. De gestionnaire, surtout. Il était ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Le chef de l’Etat lui a donné la rénovation des cités universitaires détruites pendant la crise post-électorale. Pour cela, il lui a donné plein de sous. Une centaine de nos milliards. L’on parle de 112 milliards de francs Cfa pour refaire les cités universitaires qui étaient en piteux état. Mais point d’université de refait. Juste des pots de peinture pour quelques bâtiments. Et, l’argent ?! Repassez demain pour voir. Et il fut remercié sans autre forme de procès. Mais, vous savez dans le parti où il milite, pour ne dire le Rdr-Rhdp, plus vous faites de malversations, plus on vous récompense.

De là où il était, ministre, il est propulsé conseiller près du président pour les affaires juridiques. Et les 112 milliards ? En pertes et profits ! Passez demain pour ceux qui croient qu’il y a une justice dans ce pays. Et, l’affaire s’est tassée pour de bon en attendant un gouvernement qui veille bien traquer ce genre de fripouilles à col blanc. Mais voilà Cissé Ibrahim Bacongo qui rebondit à Koumassi où il veut Maire. Comme il fallait s’y attendre, c’est un véritable hold-up que Cissé Ibrahim Bacongo va réaliser. Une Cei aux ordres va le proclamer vainqueur. Le voilà maire de Koumassi.

Du jour au lendemain, le nouveau maire se mit « à casser ». Partout, il fait le ménage. Du côté de Soweto, du côté de Haoussabougou, ect. On se dit que le nouveau maire va construire des logements sociaux pour les nombreux sans-abris qui habitent la cité ; eh bien que non. Du jour au lendemain, nous voyons des boxes où une seule personne peut à peine se tenir. On voit apparaître des boutiques ! Et le bon maire de louer à des prix exorbitants. Les commerçants sont toujours à couteaux avec lui. Certains magasins sont vides jusqu’à présent. Et le maire continue son « sale boulot » au détriment des populations de Koumassi.

Et comme si cela ne suffisait pas pour les habitants de Koumassi, il y a de transport. Le quartier Sicogi 1 est privé de wôrô-wôrô. Quand les femmes arrivent du marché avec des bagages, c’est près de 2km qu’elles parcourent avant qu’elles n’atteignent leurs logis. Et où a-t-il placé la gare ? Sur une voie très passante. Et bonjour les embouteillages. Tous ces désagréments font que les gens se disent que 5 ans, c’est vite passé !

Pour l’heure, on attend que les magasins viennent dévorer nos maisons.

Gnamantêh

4 comments

  1. 715464 784797Oh my goodness! a fantastic post dude. Thanks a whole lot Nevertheless I will likely be experiencing trouble with ur rss . Dont know why Not able to sign up for it. Is there everybody acquiring identical rss concern? Anybody who knows kindly respond. Thnkx 536963

  2. viagra generic generic viagra viagra prices

  3. 662997 433459great work Outstanding weblog here! Also your web web site a great deal up quickly! What internet host are you the usage of? Can I get your associate link on your host? I want my internet site loaded up as rapidly as yours lol 633333

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.