Complot contre l’autorité de l’Etat : voici ce qui sera réservé à « Soul to soul »

Complot contre l’autorité de l’Etat : voici ce qui sera réservé à « Soul to soul »

Koné Souleymane Kamaraté dit « Soul to soul » en détention préventive à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) pour complot contre l’Autorité de l’Etat, risque gros s’il est reconnu coupable à l’issue du procès qui lui sera intenté.

Mis sous mandat de dépôt par le Procureur de la République, suite à l’enquête ouverte sur la découverte de six (6) tonnes d’armes de guerre à son domicile de Bouaké pendant la dernière mutinerie d’un groupe de soldats, « Soul to soul » le fidèle ami et responsable du protocole du PAN Guillaume Soro, est dans une situation très délicate.

Lui et toutes les personnes visées dans ce dossier judiciaire, sont exposés à de lourdes peines et même la prison à vie.

L’article 168 du nouveau Code Pénal est clair à ce sujet et il stipule :

« Sont punis de l’emprisonnement à vie ceux qui dirigent ou organisent un mouvement insurrectionnel ou qui, sciemment et volontairement fournissent ou procurent aux insurgés, des armes, munitions et instruments du crime ou envoient des substances ou qui, de quelque manière que ce soit, pratiquent des intelligences avec les chefs du mouvement ».

Selon des sources proches de cette affaire, de nombreux éléments de preuves ont été réunis pour démontrer l’existence effective d’un complot dont la piste remonterait jusqu’au sommet de l’hémicycle Ivoirien.

Sans risque de se tromper, on peut aisément deviner les pressions que subit actuellement le « jeune homme » Guillaume Soro, le principal suspect de cette affaire politico-juridique, qui dormirait, ces temps-ci les yeux ouvert.

Affaire à suivre…

Source: Echos-confidentiels.info

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE