Condé et Ouattara : se rembourser ce qu’on a misé !

Condé et Ouattara : se rembourser ce qu’on a misé !

Alpha Condé, président guinéen, veut faire un 3è mandat alors que la Constitution de son pays limite le nombre de mandat présidentiel à deux. Raison évoquée : il a fait 60 ans dans l’opposition avant d’être président.

Alassane Ouattara aussi entend faire un 3è mandat bien que la Constitution ivoirienne qu’il a imposée en 2016 pour faire du rattrapage ethnique limite ici aussi le mandat présidentiel à deux. Raison évoquée : il a financé une rébellion pendant 20 ans avant de devenir président. Mais la raison essentielle des deux présidents est ailleurs et argentière : ils veulent se faire rembourser ce qu’ils ont misé, c’est-à-dire l’argent emprunté, surtout dans le cas de la rébellion, par leurs peuples, d’abord. En l’espèce, la Côte d’Ivoire doit beaucoup au Maroc. Nous le savons tous, un pays n’investit pas pour rien.

Le Maroc, c’est la baie de Cocody, c’est le débarcadère d’Attécoubé, ce sont des hôtels, des banques. Et ce n’est pas tout. L’information n’est pas encore officielle. Mais dans le cadre du changement climatique, des industrielles sont menacées de destruction, dont la SIR (la Société ivoirienne de raffinage). La Sir, le fleuron public de l’industrie ivoirienne?! On pourrait se demander ce qu’Alassane Ouattara veut à la Côte d’Ivoire. Est-ce que la Sir, avec une capacité de 70.000 barils pollue plus que l’Afrique du Sud avec 4 raffineries et une capacité de 496.500 barils jour, le Nigeria qui produit 380000 barils jour avec 3 raffineries, l’Egypte qui dispose de 10 raffineries pour 530500 barils jour ? Si la Sir venait à disparaître, l’intérêt est à rechercher ailleurs.

Chez des amis qui ont bénéficié des placements de l’argent du Vieux Houphouët-Boigny et qui, en retour, ont aidé à prendre le pouvoir. Et comment ? Par la force brutale des armes. Renvoyer l’ascenseur sous forme de délocalisation de la SIR avec le prétexte qu’elle pollue le climat, et le tour est joué ! On ne le sait que trop : en Afrique, les présidents durent au pouvoir pour rembourser l’argent qu’ils ont misé pour parvenir au pouvoir d’Etat. Une pierre dans la cour d’Alassane Ouattara et d’Alpha Condé ? Assurément !

Notre Combat, l’Unité des Autochtones du Sud, de l’Est, du Centre, de l’Ouest et du Nord de la Côte d’Ivoire.

Fait à Morokro-village, le mardi 04 février 2019

Pour le Cnp,

Gnamantêh Nanankoua

Autochtone ivoirien, mieux, Ivoiritaire !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.