Constitution fantoche pour députés fantômes !

Constitution fantoche pour députés fantômes !

Quels députés ! Le Peuple de Côte-d’Ivoire va-t-il subir durant la période 2016-2021 ?

Pour comprendre le malheur qui nous frappe, en Côte-d’Ivoire, il faut partir du référendum, organisé le dimanche …….. Tous s’accordent, opinion nationale et internationale, à reconnaître que ce fut un fiasco. Mais, Alassane Dramane Ouattara s’entête et force les choses. D’ailleurs, c’est la mode en Afrique, les coups d’Etat constitutionnels ! Au Burundi avec Pierre N’kuruziza ; en République démocratique du Congo (ex-Zaie) avec Joseph Kabila. Que dire du pitre de Gambie, Yaya Jammeh !?!

Sans y prendre garde, Alassane Dramane Ouattara s’inscrit dans la lignée des chefs d’Etat qui veulent mourir au pouvoir. Sa « Constitution » où il n’y a plus de limitation d’âge l’indique fort éloquemment.

Quand j’entends des personnes dire qu’Alassane Dramane Ouattara est un homme de parole parce qu’il aurait affirmé qu’il ne ferait que deux mandats, je me marre tout simplement. A-t-il tenu sa parole envers le président Houphouët-Boigny, une fois ce dernier mort, qu’il ne ferait jamais de politique en Côte d’Ivoire ? A-t-il tenu sa promesse envers Henri Konan Bédié de réaliser l’alternance en faveur d’un cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) en 2020, une fois poussé dans le lit douillet de chef de l’Etat, le dimanche 25 octobre 2015 ? Revanchard, il se souvient toujours que l’homme l’Appel de Daoukro est le père de l’Ivoirité qui l’avait fait fuir du pays pour préparer un coup d’Etat le vendredi 24 décembre 1999, depuis Paris en France. N’est-ce pas du djahadisme sous une autre forme, renverser un régime démocratiquement élu ?

Le passé, c’est comme les origines, on ne peut pas l’oublier. Alors, quelqu’un qui arrive au pouvoir par les armes, comment voulez-vous qu’il gouverne ? Bien évidemment, par la TERREUR !

C’est ce qui se déroule sous nos yeux. Mabri Toikeusse et Gnamien, deux ministres, qui ont viré comme des malpropres par avoir osé dire à Alassane Dramane Ouattara que chasser tous les candidats des autres formations du Nord n’était pas une bonne chose.

Alors, quand on a assisté à toutes les pressions sur les députés de l’ancienne législature, même sur le président Soro Guillaume qui a craint sa vie à un moment donné, pour faire adopter le texte du référendum d’Alassane Dramane Ouattara, à quoi faut-il attendre dans la nouvelle Assemblée nationale ?

D’abord, tous ceux qui se sont fait élire députés sont des traitres à la République de Côte d’Ivoire. En cautionnant la Constitution fantoche d’Alassane Dramane Ouattara, quels députés seront-ils ? Des députés muets des carpes. C’est-à-dire, dans l’hémicycle, leur présence est égale à leur présence. Nous aurons donc des députés fantômes.

Pendant 5 ans, au moins, nous aurons à subir les frasques du dictateur Alassane Dramane Ouattara à cause des députés fantômes de l’Assemblée nationale.

A moins que… !

Notre Combat, l’Unité des Autochtones du Sud, de l’Est, du Centre, de l’Ouest et du Nord !

Fait à Morokro, le mardi 20 décembre 2016

Gnamantêh Nanankoua

Autochtone ivoirien, mieux, Ivoiritaire !

Cel : 08796057 / 05977634

Mail : srikanga@yahoo.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE