Constitution Kpayô (Par Mamadou Konaté)

Constitution Kpayô (Par Mamadou Konaté)

Dramane Ouattara veut forcement coûte que coûte, vaille que vaille changer la constitution actuelle avec sa constitution Kpayô : Constitution foirée, constitution maudite, constitution ‘’Adokaflè’’. Le mot ‘’Kpayô’’ qui signifie sans valeur, beaucoup utilisé pour acheter l’essence de rue au Bénin est un mot en langue Fon du Bénin que je me permettrais d’utiliser dans ce contexte.

Parmi toutes ces paroles meurtrières de Dramane Ouattara que vous connaissez déjà : ‘’Je frapperais ce régime moribond et il tombera comme un fruit mur’’ ; ‘’Je rendrais ce pays ingouvernable si ma candidature est rejetée’’ ; Je n’attendrais pas 5 ans pour arriver au pouvoir’’ et la liste est longue et longue, mais il y en a une que je considère comme la plus dangereuse qui s’attaque vraiment à nous les Ivoiriens. Celle-ci avait été prononcée en Septembre 2010 peu avant les élections : ‘’ Si je suis élu vous récupérez vos terres et vos plantations’’. Mais est-ce que vous vous êtes posé la question de savoir c’est qui le VOUS ?

Nous les Nordistes chez nous on le sait il y pas vraiment de terres à cultiver voilà pourquoi beaucoup d’entre nous, sommes allés chez nos frères sudistes, on a même des quartiers appelé ‘’ Dioulaboukou’’ et en réalité on fait beaucoup plus le commerce que de cultiver la terre en générale. En un mot le VOUS était adressé à ses frères Burkinabès même si beaucoup d’entre eux, comme moi d’ailleurs nordiste n’ont jamais voulu d’Alassane Dramane. D’ailleurs ses farouches supporteurs étaient venu nombreux du Burkina. Ils sont venus lors de son investiture à Yamoussoukro avec plus de 50 cars de transports au point ou Henriette Diabaté avait fait un lapsus révélateur devant Sarkozy qui aurait pu emmener d’autres à la MACA en s’adressant à Dramane en ces termes,’’ Monsieur le Préfet’’. Bon on se comprend son subconscient a parlé.

Pour revenir sur le sujet du jour beaucoup d’entre nous ont négligé cette parole maléfique, dirais-je même effroyable, et c’est la d’où viendra un des problèmes majeures de cette nouvelle constitution ‘’Kpayô’’, et marquez vos calepins, si cette constitution maudite d’Alassane est votée, à petit feu je peux vous affirmer à mon humble avis qu’on va rentrer dans une nouvelle guerre civile.

Dramane Ouattara comme vous le savez c’est parfaitement que les ‘’Ivoiriens’’ en général ne l’aime pas du tout. Il sait autant que si ce n’était pas à cause de la France et autres il n’aurait jamais été gouverneur de la Côte d’Ivoire. D’ailleurs voilà pourquoi il fallait trouver une stratégie pour pouvoir convaincre le ‘’Jeune Vieux’’ Bédié (je reviendrais à lui) pour essayer au moins d’avoir un peu plus de voix pour tricher contre Gbagbo et comme ça n’a pas marché il y a eu la guerre civile avec le génocide des Wè en particulier.

Parlant de nouvelle constitution je vous en prie n’allons pas voter et cette fois-ci et marchons partout. Comment pouvez-vous comprendre, que Dramane Ouattara dise : 1/3 du sénat seront désignés par lui, ça c’est de l’arnaque, du vol, de la pure et simple dictature. Cette seule phrase suffit déjà pour ne pas aller voter. Autant tout simplement dire que plus jamais un sénateur ne sera élu dans sa nouvelle constitution, mais que lui Dramane va les nommer comme dans un gouvernement ministériel, et pour faire avaler cette stupidité cachée, il dit ensuite au peuple :’’allez voter, ceci va garantir la paix durable’’. Quand on demande comment ? Silence de mort. Il a y pas un seul de ses partisans qui puissent donner des exemples concrets.

Soro l’assassin des 60 gendarmes qui n’ose plus aller en France, ni au Burkina se lève pour parler aussi en disant ‘’ Cette constitution va envoyer la stabilité en Côte d’Ivoire’’. Mais comment la stabilité va revenir quand les réfugiés vont revenir pour prendre leurs terres arrachées de force pendant le génocide. Qui va leur redonner ça, sans compter ceux mêmes qui vivent toujours en Côte d’Ivoire mais ont fui l’Ouest ? Au lieu de commencer à régler ce problème il dit déjà dans sa constitution ‘’Kpayô’’ ’La terre appartient à l’’état. Ah bon vous saviez ca et puis vous aviez pris la moitié du pays en otage avec votre rébellion pendant des années en tuant et tuant, et de surcroit c’est ce même peuple que vous avez maltraité qui doit aller voter dans la misère totale, mais dis donc, quel culot !

Mais ce qu’il y a de plus frappant jusqu’à présent il y a un mystère sur ce fameux texte dont personne n’en sait les détails fin, mais par contre que le peuple connaitra ou verra bizarrement à une semaine du fameux vote. Dans ce cas-ci, qui aura le temps de vraiment comprendre les détails de ce texte ? Lui Soro, le sanguinaire dit aussi que cette constitution va régler ‘’un conflit de 25 ans’’. Mais comment régler un conflit de 25 ans avec un référendum éclair, mais c’est quoi qui presse ? Jusqu’à présent personne du camp du ‘’Rattrapage’’ ne peut concrètement expliquer ce qui presse. Même l’opposition n’a pas les détails de cette constitution. Le général Guéi en son temps avait donné assez de temps au peuple de savoir les détails du texte. Il avait même faire en sorte que tous les leaders politiques donnent leur avis et soient d’accord avec le principe du référendum et les textes avant que le peuple aille voter.

Tenez- vous bien ce même Dramane Ouattara avait dit exactement qu’il donnait son accord et avait même encouragé ses partisans d’aller voter pour le ‘’OUI’’ tout en sachant qu’il y avait le fameux ‘’Et’’ de père et de mère, mais voici que soudainement il veut changer le ‘’Et’’ en ‘’Ou’’. Cela montre qu’il avait été hypocrite et pris les armes puisqu’il n’avait jamais été d’accord avec ce référendum pourtant voté à 87% par les Ivoiriens Vrais. De surcroit il refuse complètement aujourd’hui d’écouter tous les 23 partis d’oppositions qui s’opposent à sa fameuse constitution. Là-bas à l’assemblée nationale les députés ont eu seulement 4 jours pour donner leur accord sur à peu près 184 articles. Tout était pressé, pressé avec bien sûr beaucoup d’argent empochée, personne ne sait pourquoi. Dramane Ouattara lui de son côté a eu à rencontrer les chefs de villages et rois en leurs disant qu’il va leur donner une chambre des rois dans la nouvelle constitution, les pauvres ils ne savent même pas pourquoi et ils sont complétement perdus puisqu’ils n’ont eu aucun détail.

Soyons réaliste. Regarder vous-même à l’Ouest qui constitue en réalité la boucle du café cacao dont dépends en partie notre économie, il y a eu le génocide des Wè. D’ailleurs pour en ajouter plus dans sa vengeance contre les Wè Dramane a inauguré une rue qui s’appelle’’ Alassane Ouattara’’ là-bas à Duekoué pendant que toute la majorité des Wè sont réfugiés au Ghana, au Liberia, au Togo. Dramane Ouattara leur dit de rentrer mais sans pour autant leur dire s’ils pourront récupérer leurs hectares de terres et voilà comment je reviens à cette fameuse phrase dans laquelle il disait’’. ’ Si je suis élu vous récupérez vos terres et vos plantations’’. Mais comment vouloir une nouvelle constitution alors que des milliers de WE qui sont en exil forcé ont leurs plantations occupées en masse par certains Burkinabès venus nombreux par camion de transport sous la garde de Ourémi le rebelle sanguinaire soudainement porté disparu, mais officieusement dans une maison à Marcory sous surveillance.

Mes frères ne cherchez pas loin, Dramane a donné nos terres à L’ouest au Burkinabè venus en masse, ils occupent actuellement les plantations, si vous ne croyez pas aller simplement à Duekoué, Bangolo, Man, Mont péko, etc et je vous affirme que vous trouverez aucune trace de planteurs Wè dans les grandes plantations. C’est justement la raison pour laquelle le texte foncier dans sa nouvelle constitution dit en partie : ‘’La terre appartient à l’état’’. En un mot le gouvernement décidera s’il faut donner ou redonner la terre à qu’il il veut. Ce que vous ne savez pas c’est trop tard, les multinationales ont eux aussi déjà occupé des milliers d’hectares. Le ministre des Eaux et Forêts, Louis Dakoury Tabley avait constaté lui-même le désastre mais n’a pu rien faire. Celui qui ne croit pas, peut aller simplement à l’Ouest, au centre ouest, au sud pour constater.

Parlant du Sud, Kandia ministre de l’éducation nationale avait voulu même brader des hectares de plantation d’hévéas à Loprou (Dabou), aller simplement à Loprou village demander ils vont diront comment elle est même arrivé avec une escorte pour effrayer les pauvres planteurs. Heureusement il y a eu une ‘’ruposte sauvage’’ les villageois se sont pas laissés faire, voilà pourquoi il y a un silence de mort sur cette affaire. Par ailleurs lui Dramane veut une nouvelle constitution pourtant il y a toujours des centaines de prisonniers qui croupissent en prison à cause de lui. Voilà même il y a juste quelques jours de cela lui et sa clique ont empêché pour 2 semaines des journaux de l’opposition de comparaitre, Gbagbo lui n’a jamais fait ça.

Revenant au ‘’Jeune Vieux’’ Konan Bédié, mon Dieu j’ai comme l’impression que Dramane l’a envoûté. Selon mes dernières informations sa rencontre avec le ‘’Compatriote Ivoirien Blaise Compaoré’’ l’assassin de Thomas Sankara était de peaufiner une stratégie pour le bétail électoral pour les futures élections en Côte d’Ivoire et parler de la nouvelle constitution. Je m’explique.

‘’Le jeune Vieux’’ qui a totalement perdu sa sagesse et rêve sur des braises veut qu’en 2020 le PDCI reprenne les rênes du pouvoir. Mais le problème c’est qu’en réalité et les chiffres le prouvent, le PDCI et le RDR ensemble ne pourront jamais arriver à prendre le pouvoir avec une élection non truquée. Alors la vient l’équation à double option pour être sure de ne jamais perdre le pouvoir de façon normale mais voilée et ce le partager.

D’ailleurs Rappelez-vous de la parole de ‘’Amadou Soumahoro dit ‘’ Cimetière’’ secrétaire générale du RDR qui disait :’’ Nous avons fait alliance avec le FPI. Est-ce que le PDCI connait le FPI. Quand vous mettez le FPI au pouvoir, vous êtes la première victime. Faisons nos palabres, mais ne perdons plus le pouvoir d’Etat. Si on perd le pouvoir, que Dieu nous en garde, nous nous retrouverons en exil avec nos femmes, nos petits-enfants. Jouons avec tout, ne jouons pas avec la perte du pouvoir, » Voilà tout dit, et pourtant quand le FPI était au pouvoir pendant 10 ans tout en faisant face à une rébellion qui d’ailleurs n’a toujours pas désarmée, chose bizarre, aucun membre du RDR, ni du PDCI n’est allé en exil. De surcroit le FPI a même fait revenir le président du RDR et celui du PDCI sur un plateau d’or mais ça ‘’Cimetière’’ ne parle pas de ça. Mais bon la n’est pas le sujet, revenons à nos options.

1er option voilée dans la constitution : Le président élu à droit de nommer 1/3 du sénat. J’en profite sur ce pour dire à Kablan Ducan qui continue à prendre le sénat des Etats-Unis comme exemple dans ses discours, qu’aux Etats-Unis tous les sénateurs sans exception sont élus dans leurs états respectifs par un vote, aucun d’eux n’est nommé par qui que ce soit, c’était une juste une parenthèse. Parlant des 1/3 nommée cela veut dire que si par exemple un parti d’opposition ou un candidat sérieux veut se présenter aux élections désormais le sénat peut voter une loi pour l’éliminer de la course puisque la CEI va plus exister. En d’autres termes le président pourra simplement avec ses 1/3 tiers décider tout à son propre avantage. En quelque sorte un droit de veto, un droit de dictature voilée, un droit de vol manipulé pour partager le pouvoir entre lui et le ‘’Jeune Vieux’’.

2eme option voilée c’est le bétail électoral c’est là où le ‘’Jeune Vieux’’ Bédié et le ‘’ Compatriote Ivoirien Blaise Compaoré’’ rentrent en jeu. Bédié sait parfaitement que des milliers de Burkinabè qui ne jurent que par Dramane ont déjà acquis la nationalité Ivoirienne gratuitement, et aussi comme des fourmilles occupe nos terres surtout à l’Ouest. Jusqu’à présent 27,000 officiellement sont au mont Péko occupant une superficie de 34,000 hectares. En son temps le 1er ministre Zida du Burkina Faso avait même reconnu qu’il fallait relocaliser les milliers des Burkinabès, mais par contre il ne mentionne pas comment ils sont arrivés dans la région.

Soudainement dans cette nouvelle constitution proposée il est dit dans la question du foncier rurale :’’ Désormais les non nationaux ne peuvent être propriétaires de terres rurales ; mais ils peuvent accéder à la terre en la louant. Dans ce cas, ils peuvent avoir recours au bail emphytéotique, qui peut durer jusqu’à 99 ans.’’ Dans ce cas de figure quelle est la solution pour ses milliers de personnes qui occupent illégalement les terres à l’Ouest et ont déjà même acquis la nationalité Ivoirienne ? Est-ce qu’on va redonner les terrains aux réfugiés qui ont été chassés quand ils vont revenir ? Ca personne n’en parle. Voir comme preuve Vidéo youtube : https://www.youtube.com/watch?v=xxU79Sld-kk

J’en profite pour partager un témoignage parmi tant d’autres recueilli par les casques bleu de l’ONU « Il est reproché à Salam le burkinabè d’avoir chassé 300 planteurs Baoulés dans la forêt classée de Scio en 2011. C’est après avoir acquis Scio qu’il a déposé ses bagages à Goin-Debe. Des planteurs Baoulés qui ont trouvé refuge à Duekoué depuis 2011 précisent que l’homme est d’une cruauté sans égale. Ils assurent avoir payé 71 millions à cet homme originaire du Burkina en une seule année pour qu’ils les laissent travailler. « Quand nous avons refusé de payer ces taxes, trois d’entre nous ont été tués. Ils te font comprendre que c’est un dû, que le territoire est à eux. Nous avons été obligés de fuir nos plantations pour trouver refuge à Duekoué », soutient Yao René, le chef du campement de Yacekro. Certains planteurs ayant refusé de payer sont portés disparus jusqu’à ce jour.

Pour en revenir à cette 2eme option voilée pour maintenir sa clique au pouvoir, Bédié veut l’électorat des derniers’’ Ivoiro- burkinabè’ ’ à la nationalité douteuse. Pour ça, ‘’le compatriote Ivoirien Compaoré’’ lui a affirmé à cette rencontre qu’il fera tout en tant qu’ancien président du Burkina qui connait le problème foncier de convaincre tous les ressortissants Compatriotes Ivoiro Burkinabè comme lui de donner leurs voix soit au RDR ou à Bédié selon le concours de la circonstance. Et l’autre problème soulevé par ‘’Le Compatriote Ivoirien’’ c’est comment être protégé quand Dramane ou lui Bédié seront plus là. La solution selon les dires du palais il va falloir lui donner un titre honorifique dans le sénat. Mais la question est de savoir comment donner un titre honorifique pour protéger le soudain Compatriote Ivoiro-Burkinabè ? C’est simple au cas où la population se soulève et s’oppose à cela, et au cas échéant ou la plupart des sénateurs s’y opposent aussi, les 1/3 des sénateurs imposés par le président feront peser la balance de leur votes pour lui donner un titre honorifique à vous de deviner le titre honorifique.

Par ailleurs dans leur nouvelle constitution ils ne font que parler de l’Ivoirien nouveau, mais alors c’est qui l’Ivoirien ancien ? Ils cherchent à nous embrouiller pourtant c’est bien Alassane Dramane Ouattara qui en tant que premier ministre a instauré la carte de séjour aux étrangers. Nous en Côte d’Ivoire je l’ai dit dans un article en 2012 on a jamais eu de problèmes avec nos frères étrangers. Le Mauritanien vendait tranquillement son huile, son pain. Le Guinéen ‘’ Diallo’’ vendait ses cigarettes, ses bonbons. Le Nigérien vendait son ‘’ Garba,’’ et son ‘’ Café abotchi’’. Le Sénégalais’’ Gorgi’’ faisait son petit commerce à la RUE 12 à Treichville. La Femme Togolaise vendait ses pagnes ‘’ Wax Hollandais’’. Le burkinabè était la plupart employé comme domestique de maison. Dans tous ceux que j’ai cité qui avant l’arrivée d’Alassane en Côte d’Ivoire a fait la prison à cause d’une carte de séjour, ou c’est même plaint de ne pas vivre en paix en Côte d’Ivoire ou parlait de xénophobie ?

On va se réconcilier entre nous Ivoiriens après que Dramane soit parti comme il est venu, mais ce ne sera pas facile. Pour le moment restez ferme n’allez pas voter, mais cette fois-ci on marchera et refusez s’il vous plait d’être des Ivoiriens nouveaux. Acceptez d’en être un c’est vendre notre patrie. Par ailleurs on ira jusqu’au bout. Tout dernièrement c’était au tour de Ping du Gabon et avant lui Zida qui a fui son pays de comprendre qu’on n’attaque pas la Cote d’Ivoire impunément.

Mamadou Konaté

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE