Constitution : Que signifie le « et » ? Que signifie le « ou » ?

Constitution : Que signifie le « et » ? Que signifie le « ou » ?

« Gbagbo, il est le père de l’Ivoirité ! (…) Ceux qui déversaient les cartes d’identité devant la presse nationale et internationale pour dire qu’une catégorie des Ivoiriens ont un doute sur la nationalité…, ce sont eux qui disent, aujourd’hui, logiquement, qu’il n’y a pas urgence à modifier l’article 35 parce que cela est cohérent avec ce qu’ils sont…des Ivoiritaires, des xénophobes ». Ainsi, s’exprimait-il le porte-parole adjoint du Rassemblement des républicains (Rdr, parti au pouvoir), Touré Mamadou, qui plus est le Conseiller technique en charge de la Jeunesse et des sports du chef de l’Etat Alassane Ouattara, le samedi 27 août 2016, lors d’une rencontre avec les jeunes de ce parti dans le cadre de leur émission « A l’écoute des militants », tribune d’échanges à la Rue Lepic, siège du Rdr.

Vous avez bien lu et vous avez entendu : être Ivoiritaire, c’est être xénophobe ! Or, Ivoiritaire dérive d’Ivoirien. Donc, par translation, être Ivoirien, c’est être xénophobe. Incroyable et abominable ! Alassane Ouattara divise plus les Ivoiriens qu’il ne prétend les unir !

Mais il est une chose dont le Congrès national populaire (Cnp) voudrait être sûr : est-ce vraie ou fausse, cette histoire de fraudes, même de fraudes massives, sur la Carte d’identité ivoirienne (Cni) ?

En liaison avec la Constitution de la Côte-d’Ivoire, objet de toutes les convoitises, en son article 35, que signifie le « et » et que signifie le « ou » ?

Pour répondre à cette préoccupation majeure qui va délivrer ou, au contraire, enchaîner notre pays pour toujours par la négation et la perte de sa souveraineté, je m’appuie généralement sur la culture de nos frères Dioula, eux qui ont codifié leurs patronymes depuis l’aube.

Alors, on voudrait savoir : Touré Mamadou et Cissé Mamadou, est-ce la même personne ? Par glissement, un Ivoirien « et », c’est-à-dire, dont les deux parents sont Ivoiriens par le sang, un Ivoirien « ou » dont un seul parent est Ivoirien par la naissance et un Ivoirien par « acquisition de la nationalité par déclaration » depuis l’arrivée, sous les bombes, d’Alassane Ouattara aux affaires d’Etat en Côte-d’Ivoire, le lundi 11 avril 2016, est-ce la même chose. N’y a-t-il pas quelque petite différence, aussi mince soit-elle dont il faudrait tenir compte dans notre loi fondamentale ? Etant entendu que la Constitution est le symbole de souveraineté d’un pays !

N’est-ce pas dans la protection de la souveraineté de la Côte d’Ivoire que la Première dame Simone Ehivet Gbagbo a proposé qu’il soit inscrit dans la Constitution que désormais toute « Première dame de la Côte d’Ivoire soit de teint noir » ? Je ne vois rien de méprisant en cela, encore moins de haineux envers qui que ce soit. Car, ce n’est que vérité historique et implacable : la Côte d’Ivoire est une terre de race noire ! Comme la France est une terre de race blanche.

A propos de la France, les contemplateurs d’Alassane Ouattara, pour encore tromper les Ivoiriens comme ils ont floué Soro Guillaume et les ex-combattants à prendre les armes en leur faisant qu’il n’y a pas d’Autochtones au Nord de la Côte-d’Ivoire, parlent de la Constitution de la 5ème République française.

Mais exemple ! Ne voyons-nous pas les conséquences dans les pays, la France justement, qui diluent trop leur nationalité et leur souveraineté ? Le débat fait rage sur les bords de la Seine à Paris !

Dans le contexte actuel en Côte d’Ivoire, que signifie le « et » ? Que signifie le « ou » ? La conjonction « et » dans la Constitution avec le maintien en l’état de l’article 35 signifie la protection de la présidence de la République, poste stratégique pour tout pays, et le verrouillage de la souveraineté de la Côte d’Ivoire. Qui, mieux qu’un Ivoirien, né de parents eux-mêmes ivoiriens de naissance, est à même de défendre son pays ? Le « ou », c’est celui qui est devenu Ivoirien par une mesure spéciale ou par « acquisition de la nationale par (simple) déclaration ». C’est en quelque sorte un aventurier !

Alors, comme ça, il ne vous suffit plus, vous les « ou », que les Ivoiriens vous accueillent chez eux, il vous faut prendre leur terre pour les réduire en esclavage chez eux ?

Tant qu’il y aura des Ivoiriens de bon sens dans ce pays, une telle forfaiture ne saurait prospérer !

Notre combat, l’unité des autochtones du sud, de l’est, du centre, de l’ouest et du nord de la Côte-d’Ivoire !

Fait en Abidjan, le mardi 30 août 2016

Gnamantêh Nanankoua

Autochtone ivoirien, mieux, Ivoiritaire !

Cel : 08796057 / 05977634

Mail : srikanga@yahoo.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE