Contrôle du Golf de Guinée : Selon Luc Michel, la Russie soutient la position du président Yahya Jammeh

Contrôle du Golf de Guinée : Selon Luc Michel, la Russie soutient la position du président Yahya Jammeh

GEOPOLITIQUE AFRICAINE ET CONTROLLE DU GOLFE DE GUINEE : LA GAMBIE UN DES EPICENTRES AFRICAINS DE LA « NOUVELLE GUERRE FROIDE » …

Avec les deux accords Sénégal-Africom et Russie-Gambie, la région du Golfe de Guinée rentre véritablement dans une “zone de turbulence”. En effet, les accords militaires Gambie-Russie de septembre dernier, sont une réplique sans équivoque des accords militaires entre le Sénégal et les USA. Et on comprend mieux l’hostilité du Président sénégalais, qui loin de défendre « alternance » ou « démocratie », instrumentalise la CEDEAO et l’UA pour porter les valises de ses maîtres américains ! Ces accords militaires avec les USA font suite à « l’inclusion du Sénégal dans la politique géostratégique de Washington pour le contrôle militaire du Golfe de Guinée », depuis que Dakar préside le « Comité intergouvernemental pour la sûreté et la Sécurité du Golfe de Guinée », dont le but clairement exprimé par Africom, est « d’empêcher la Chine et la Russie d’accéder aux ressources naturelles de cette partie d’Afrique qui regorge de pétrole et de gaz ».

En outre, les accords militaires avec la Russie, qui font sortir la Gambie du camp des grandes puissances occidentales dans le Golfe de guinée, piloté par les USA, sont aussi une mesure de rétorsion contre les USA qui l’ont exclue des programmes AGOA, et qui, avec l’UE, ont pris des sanctions contre le régime Gambien, accusé de « dérives autoritaristes. Ces accords militaires avec la Russie exposent donc la Gambie à plus d’hostilité de la part des USA et de l’UE. Il est évident que les Etats Unis ne vont jamais accepter sans broncher, l’installation de bases militaires Russes en Gambie, alors qu’ils sont présents au Sénégal. Vous comprenez alors les véritables raisons de la crise en Gambie : un changement de régime de plus, sous prétexte d’élections, en vue de mettre au pouvoir un fantoche pro-occidental !

UNE FOIS DE PLUS LE PRETEXTE DE LA « GUERRE AU TERRORISME » OCCIDENTALE

Le Golfe de Guinée ne doit pas payer les conséquences des rivalités géopolitiques entre, d’une part, les USA et l’UE, et d’autre part, la Russie. La présence alléguée d’ALQAIDA en Guinée Bissau, prétendument signalée par l’ONU, ne devrait pas servir de prétexte pour y déclencher une guerre contre les « djihadiste » qui déclencherait l’instabilité et l’insécurité dans la sous- région, en mettant en conflit armé ouvert la Russie en Gambie, et Africom au Sénégal. « Le syndrome de la Syrie guette dangereusement notre sous- région. Jamais notre pays n’a été autant menacé » commentait lucidement un expert sénégalais.

LA RUSSIE SOUTIENT LA POSITION DU PRESIDENT JAMMEH !

Le fait est plein de conséquences. La Russie dont tout le monde attendait la réaction sur la Gambie s’est prononcée par la voix de son ministre des affaires étrangères Sergueï Lavrov. Dans une déclaration obtenue de ‘Continent Premier’, la Russie constate la situation de déni par Jammeh, mais ne condamne nullement la position de ce dernier. Cette posture de la Russie dans le différend gambien est révélateur des relations étroites qui lient le président gambien à Moscou.

Voici la déclaration du ministre russe des affaires étrangères Serguei Lavrov :

« Le 1er décembre, la République islamique de Gambie a tenu une élection présidentielle. Selon ses résultats, le chef de la coalition des partis d’opposition, Adama Barrow, a gagné. Dans le même temps, le 9 décembre, l’actuel président Yahya Jammeh a déclaré que des violations ont été commises lors du dépouillement et a appelé à une nouvelle élection. Moscou suit de près l’évolution de la situation et exprime l’espoir que les différends seront réglés dans les limites de la loi »

EODE-TV / EODE PRESS OFFICE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE