Coronavirus : le gouvernement autorise la prescription de chloroquine en traitement du COVID-19

Coronavirus : le gouvernement autorise la prescription de chloroquine en traitement du COVID-19

Par décret, paru au Journal Officiel ce jeudi 26 mars, le gouvernement a autorisé la prescription de l’hydroxychloroquine aux patients atteints par le Covid-19.

C’est une petite victoire pour celui qui se bat pour la prescription de la chloroquine, depuis le début de la crise épidémique liée au nouveau coronavirus Covid-19.

Le directeur de l’Institut Méditerranée Infection basé à Marseille, le Pr. Raoult, fervent promoteur de l’utilisation de cet anti-paludique, s’est ausitôt fendu d’un tweet de remerciement à l’attention du ministre de la Santé.

“Dans le cadre de l’urgence sanitaire, l’hydroxychloroquine peut être prescrite en traitement du COVID-19. Merci à @olivierveran pour son écoute”, écrit l’infectiologue.

L’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrites sous la responsabilité d’un médecin aux patients atteints par le Covid-19, dans les établissements de santé et pour la poursuite de leur traitement sur autorisation du prescripteur initial, à domicile”, détaille le décret, paru au Journal Officiel, le 26 mars.

Il prévoit que ces médicaments pourront être remboursés par la sécurité sociale. Sa distribution reste très encadrée.

Ils ne pourront être dispensés par les pharmacies que “dans le cadre d’une prescription initiale émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie, néphrologie, neurologie ou pédiatrie ou dans le cadre d’un renouvellement de prescription émanant de tout médecin”.

Ces mesures s’appuient sur l’avis du Haut Conseil de la Santé Publique (HSCP) publié mardi, excluant, hors protocole d’essai, l’utilisation de l’hydroxychloroquine en prophylaxie (prévention et traitement, ndlr) sauf “pour les cas présentant des signes de gravité”.

L’IHU fervent promoteur de la chloroquine

L’hydroxychloroquine, un dérivé de l’antipaludéen chloroquine, est préconisée par plusieurs médecins, dont le professeur Didier Raoult, directeur de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, pour traiter les patients atteints du coronavirus.

Le professeur Raoult, dont la volonté de vouloir traiter à la chloroquine tous les malades du Covid-19 fait polémique, avait annoncé mardi se mettre en retrait du conseil scientifique accompagnant l’exécutif sur la maladie.

Lire la suite sur francetvinfo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.