Côte d’Ivoire 2015: Que valent Konan Banny et Consorts ? (La Révolution Permanente N°00515/04/15 – PARTIE I)

Côte d’Ivoire 2015: Que valent Konan Banny et Consorts ? (La Révolution Permanente N°00515/04/15 – PARTIE I)

2015 est une année qui tiendra toutes ses promesses. Mais pour prendre part, pour être témoin actif et apporter sa pierre à la Construction de demain, ce demain qui est déjà aujourd’hui, il faut comprendre ce qu’il se passe et ce qu’il se joue depuis quelques temps en Côte d’Ivoire.

Analyse profonde d’un puzzle avec des pièces manquantes 

D’abord, ceux qui prétendent vouloir être candidats à une certaine élection en 2015.

Parlons de Monsieur Konan Banny.  

Son profil psychologique, sa personnalité et ses limites ont été exposées dans une récente interview qu’il a accordée à un organe de presse internationale, interview largement relayée sur les réseaux sociaux.

Dans cette prise parole, Banny s’est révélé être un homme amer, convaincu qu’il a été trahi par un homme à qui il n’a fait aucun mal, mais qui par pure méchanceté, a décidé de brouiller son destin de présidentiable. Il a mal. Il ne sait pas comment dire à cet homme méchant, qu’il a mal et qu’il lui en voudra toute sa vie. Cet homme méchant, c’est Konan Bédié.

Konan Banny est également un homme qui avoue qu’il n’a aucun contrôle sur le PDCI-RD… Il avoue être totalement impuissant face à Konan Bédié qui contrôle absolument avec ivresse le PDCI. Or, en politique, c’est celui qui contrôle le Parti politique qui est capable de transformer ses ambitions en projet commun et légitime.

L’histoire de la lutte pour le contrôle du parti Communiste dans la Russie des Années 1920 à la mort de Lénine le 21 janvier 1924, entre Staline et Trotski est plus qu’un cas d’école. Staline avait le contrôle du parti. Trotski était populaire, très influent et contrôlait l’armée rouge qu’il avait créée. Il était le dauphin naturel de Lénine. Mais Staline a eu raison de lui. Il a neutralisé tous ses réseaux d’influence. Il l’a contraint à l’exil et il s’est retrouvé neutralisé définitive par un assassinat atroce.

C’est celui donc qui dirige le parti, qui le contrôle, c’est celui-là qui transforme ses ambitions en volonté populaire. Et cette leçon de l’histoire est pour Banny son point le plus faible. Il ne contrôle pas le PDCI qui reste un parti de discipline mécanique et de vote  à 50% mécanique.

Banny est également un homme très faible et affaibli par son manque de courage intellectuel, sa poltronnerie et ses ruses avec l’histoire de la Côte d’Ivoire. Il le confesse. Il dit que Dramane Ouattara l’aurait soulagé d’un doute après le coup d’Etat de 1999. Donc, Ouattara lui aurait dit qu’il n’avait rien à avoir avec ce coup d’Etat qui a livré la Côte d’Ivoire à la Géhenne. Et lui Banny aurait cru. Mais il ne dit rien du père de la rébellion. On suppose donc que Ouattara l’a également soulagé d’un doute puisqu’en 2010, au Stade de Bouaké, Konan Banny a chanté en live avec Antoinette Konan, en langue Baoulé, une chanson qui selon les traductions reçues, voulait exprimer à la face du monde que « chaque être humain a un ami et lui, son ami, c’est Dramane Ouattara ».

Charles Konan Banny confirme qu’il est un homme qui se sent abusé, trompé par Dramane Ouattara. Le plus grand faussaire du 21ème siècle lui a dit qu’il voulait un seul mandat truqué et qu’après ce mandant acquis par le faux et la violence, il cèderait la place au PDCI où Banny faisait figure de favori. C’est donc un homme victime d’une arnaque montée de toute pièce par le « Père du mensonge », se sentant traité « comme un nenfan bête », révolté et prêt à tout pour montrer qu’il n’est pas « le nenfan bête de quelqu’un » qui gueule pour dire que la Côte d’Ivoire doit mener son deuxième plus grand combat de son histoire cette année 2015.

Mais Monsieur Banny, les juristes nous enseignent que « nul ne peut alléguer sa propre turpitude ». Dites-nous qui a gagné les élections de 2010 et vous serez délivré. Votre conscience sera réellement soulagée.

Alors rions un peu et informons Monsieur Banny. Le plus grand combat de la Côte d’Ivoire, nous l’avons amorcé en 2002 et nous comptons le parachever en 2015. Au cas où vous ne le sauriez pas. Nous vous disons  Akwaba. « Envoûtement a quitté dans vos yeux ». On l’espère. Que Dieu soit loué.

Alors, nous concluons sur le chapitre Banny, pour passer au suivant.

L’appel dit de Daoukro est « la certification » avant l’échéance de la fraude électorale la plus facile de l’histoire de la Côte d’Ivoire. Elle décrit le scénario suivant : un faussaire, un voleur aux dents acérées avec une âme de loup dévoreur  demande à un soulard gardien d’un troupeau de déclarer à tout le monde entier qu’il lui confie la gestion de tout le troupeau dont il a la garde.

Après cette déclaration, qui demain pourra accuser ce faussaire, ce voleur d’avoir fait du faux s’il vient proclamer qu’il a désormais le plus grand troupeau de la région ? Qui pourra contester cela ? Vous Monsieur Banny ? Mais c’est la même logique mécanique avec une surdose de convoitise et de manque d’honnêteté qui vous a poussé à défendre en novembre 2010 un faussaire patenté vous convainquant vous-même qu’il était bon de nier sans balbutier la victoire de Laurent GBAGBO en 2010, eh bien, c’est cette même logique mécanique qui facilite et favorise la confusion, la manipulation et le faux, qui est utilisée pour noyer vos ambitions et vous rendre ridicule aujourd’hui.

Oui. J’ai dit ridicule. Vous n’avez aucune solution pour affirmer votre personnalité politique et vous divaguez. Vous allez jusqu’à dire de demander à Dramane Ouattara, si vous pouvez diriger la Côte d’Ivoire et qu’il confirmerait que vous pouvez diriger la Côte d’Ivoire. J’en ai une de ces nausées ! Donc, c’est ce malfrat, étranger en tout avec la Côte d’ivoire, avec son destin étrange et son âme souillée, qui est le baromètre pour juger de ce que vous valez ou pouvez faire pour la Côte d’Ivoire? Vous êtes vraiment tombé très bas cher aîné !

Cher frère nôtre, l’enjeu des inepties du soulard en faveur du faussaire n’a jamais été la réalité, la vérité des chiffres ou le transfert effectif du troupeau du soulard au faussaire. Qu’aucun mouton ne soit transféré, peu cela importe. La déclaration à elle seule suffit. Et c’est cette déclaration qui vaut « certification du faux avant l’échéance » qui est la clé du faux de 2015.

Dès lors que vous avez été incapable d’empêcher que l’appel dit de Daoukro soit habillé dans une forme institutionnelle avec un congrès à la « con », vous avez définitivement consacré votre défaite et votre fin politique. Et peut-être votre fin tout Court.

Car Dramane Ouattara pourra achever avec sa forfaiture en 2015, si les Dignes fils de la Côte d’Ivoire n’avaient pas été là pour que les choses se passassent autrement ; vous n’auriez alors eu que vos beaux yeux pour pleurer en prison avec les membres de votre réseau après octobre 2015. J’ai prophétisé cher aîné. Comprenne qui pourra.

(à suivre)

A Très Bientôt.

Hassane Magued

La Révolution Permanente

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.