Côte d’Ivoire: Ahmadou Soumahoro, Secrétaire Général du RDR, un piètre politicien

Côte d’Ivoire: Ahmadou Soumahoro, Secrétaire Général du RDR, un piètre politicien

Ahmadou Soumahoro, le secrétaire général intérimaire du Rassemblement Des Républicains (RDR) donne une piètre image de lui. Il ne fait pas de la politique. Il s’adonne à des règlements de compte et se livre à des vindictes, parce que son parti est soutenu par la France. Par sa faute, la case, symbole de son parti va prendre feu.

La politique est un art et faire de la politique est un métier, dira l’autre. Cela ne semble pas être le cas sous nos tropiques. Depuis l’éviction du président Laurent Gbagbo par une cohorte de putschistes soutenus par la France et la soi-disant communauté internationale, la Côte-d’Ivoire n’est plus dans le jeu démocratique en politique. La dictature, la tyrannie, le rattrapage ethnique et l’exclusion sont les maîtres-mots des dirigeants actuels. En un mot, la démocratie a ‘’foutu le camp’’. Et pourtant, c’est ce mode de gouvernement ou de gestion d’un Etat qui est recommandé par les soi-disant gendarmes du monde.

Sous le régime RDR, parti politique arrivé au pouvoir par un putsch, les autres partis politiques de l’opposition sont exclus. Ce sont des semblants de partis politiques de l’opposition manipulés par le parti au pouvoir qui ont droit à la parole. Les poids lourds de la vraie opposition sont menacés et intimidés. Se croyant fort, Ahmadou Soumahoro, le secrétaire générale par intérim du RDR ne porte pas de gants à chacune de ses sorties. Au moment où l’on parle de réconciliation, il menace tous ceux qui s’opposent à Alassane Ouattara de les envoyer au cimetière, c’est-à-dire les tuer. D’où le nom de ‘’Ahmadou Soumahoro cimetière’’

Tout le monde entier sait comment le RDR est arrivé au pouvoir. En temps normal et en respectant les règles démocratiques, Laurent Gbagbo serait le président de ce pays. Le RDR, ce parti aux pieds d’argile, sur instruction de la droite française, à l’époque au pouvoir, s’est attaché les services du PDCI en intimidant les hauts responsables. Décidant ainsi de créer une coalition appelée Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et pour la Paix (RHDP) pour résister à la tempête. Cette alliance contre nature et construit sur du sable mouvant peine à se consolider. Ahmadou Soumahoro, sentant le danger venir, tout tremblant, s’adresse à son soutien PDCI en ces termes : « si nous perdons le pouvoir, sachez que nous irons tous en exil avec nos familles ». De quoi a-t-il peur ? Que se reproche-t-il ?

Lorsqu’on a eu le pouvoir dans les règles de l’art et qu’on l’exerce correctement, on ne peut tenir de tels propos. Or donc le RDR est conscient du mal qu’il fait au Front Populaire Ivoirien(FPI). Qu’Ahmadou Soumahoro sache que la force et la violence ont des limites et ne jamais mépriser personne. Car il ne sait pas ce que deviendra celui qu’il déteste. C’est parce que la droite française affairiste l’a voulu que le RDR est au pouvoir. La gauche française affairiste de Hollande joue le jeu. Le moment venu, le règne d’Alassane Ouattara prendra fin. Blaise Compaoré n’a-t-il pas tout donné à la France ? Qu’est-il devenu aujourd’hui ? Cet imposteur d’Ahmadou Soumahoro ne sait pas que les donnes changent selon l’intérêt des maîtres du monde. Autant le RDR fait l’affaire de la France, autant un autre parti peut faire mieux.

Dire que si l’opposition s’oppose au référendum, alors Alassane Ouattara fera un 3ème mandat, c’est faire preuve de puérilité. Ahmadou Soumahoro n’est pas un politicien. C’est un harangueur de foule. Il ne sait pas ce qui l’attend dans les labyrinthes de la politique africaine. Par ce comportement, son avenir reste incertain. Qui rira le 1er, rira le dernier.

OURA Kouakou

ourandrin@yahoo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE