Côte d’Ivoire: Bamba Alex Souleymane, le patron ‘‘La Matinale’’, journal officiel du RDR, condamné pour salaire impayé | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Côte d’Ivoire: Bamba Alex Souleymane, le patron ‘‘La Matinale’’, journal officiel du RDR, condamné pour salaire impayé
Côte d’Ivoire: Bamba Alex Souleymane, le patron ‘‘La Matinale’’, journal officiel du RDR, condamné pour salaire impayé

Côte d’Ivoire: Bamba Alex Souleymane, le patron ‘‘La Matinale’’, journal officiel du RDR, condamné pour salaire impayé

La société Dounouya communication, entreprise éditrice du journal ‘‘La Matinale’’, journal officiel du RDR, parti au pouvoir dirigée par Bamba Alex Souleymane, a été condamnée par la justice ivoirienne en son audience publique ordinaire du 14 mars dernier à payer à M. Honoré Banhi, plaignant, des droits et dommage intérêt estimé à plus de 600 mille FCFA pour licenciement abusif.

De fait, sur une plainte du journaliste Honoré Banhi, de ce que le patron de Dounouya Communication a décidé de se séparer de lui sans préavis, l’inspection du travail avait alors tenté une réconciliation à l’amiable sans succès. Estimant qu’il n’a de compte à rendre à ce dernier qu’il dit ne pas reconnaitre comme un employé, le dossier a été renvoyé au tribunal du travail. Là encore M. Bamba Alex, a décidé de défier la justice. Il ne répond pas aux différentes convocations ni ne se fait représenter par son conseil. Tellement sûr que l’affaire n’ira nulle part parce qu’il s’agit du journal du parti au pouvoir, nous raconte le plaignant à qui l’homme aurait mainte laissé entendre ce bout de phrase. «Aucun juge n’osera pas… », rapporte Honoré Banhi des propos de ex-employeur. Qui avait promis aller jusqu’au bout de son action.« Ce n’est que partie remise. J’irai jusqu’au bout pour voir si notre justice est vraiment aux ordres », avait-il déclaré.

Cette attitude de défiance à l’autorité judiciaire a pu être constatée par un acte d’huissier. Dans une observation, Maître Guillet Zehé Emile, huissier de justice commis par la demanderesse à signifier à M. Bamba Alex le jugement social rendu par le tribunal du travail le 14 mars dernier au plateau, ses services auront rencontré le refus de la secrétaire de Dounouya Communication, sur instruction de son patron de recevoir un document émanant de la justice.

« Une employé de Dounouya Communication qui a refusé de décliner son identité et qui a reçu copie de mon acte et la copie du jugement social n°559/CS5/2014. Elle a refusé de viser et de prendre, j’ai jette à ses pieds », mentionne le document dont artici.net détient copie.

Dans une première publication, M. Bamba Alex, très remonté contre artici.net pour n’avoir pas recueilli sa version des faits en annonçant sa prochaine comparution devant les tribunaux, a exigé que droit lui soit fait pour apporter la contradiction. Alors que la vraie contradiction se trouve devant les tribunaux, il refuse de s’y rendre pour édifier la justice. Certainement conscient de l’humiliation qu’il pourrait subir, il a préféré de ne pas s’y rendre et d’accepter le verdict.

Cette fois-ci, contacté depuis vendredi, M. Bamba Alex répond simplement « je vous rappelle » et depuis silence radio.

Nous vous proposons le droit de réponse de M. Bamba Alex afin que chacun se fasse une idée d’homme qui n’hésite pas à descendre dans la poubelle quand il est à court d’arguments.

JEN

———————–

Réaction de Bamba Alex : Honoré Banhi, un médiocre journaliste dont il faut avoir pitié.

Il est fallacieux et totalement faux de faire croire qu’un individu en déshérence et totalement désœuvré pris en pitié alors qu’il n’excelle en rien dans le métier de journalisme, s’érige en censeur de son bienfaiteur qui de sa propre poche, donnait à cet individu, véritable « crève la faim» sa pitance afin de sauver ses enfants. Tout est faux et cousu de fil blanc. Que le sieur Banhi, loque humaine s’il en fut, apporte, une seule preuve qui justifierait un lien d’appartenance administrative et de subordination hiérarchique avec Monsieur Bamba Alex Souleymane.

À l’instar d’un certain nombre de stagiaires, recrutés à titre d’essai pour le lancement du quotidien (devenu) hebdomadaire, Le Républicain, Honoré Banhi en fit partie. Mais, force a été de constater qu’il est d’un niveau médiocre et expert dans le plagiat d’articles (faits divers). Inapte à l’exercice de ce métier notamment dans une rédaction de niveau si relevé que celui de Le Républicain. Tout le reste est à l’eau de Rose.

La vertu et la mansuétude se trouvent chez l’honorable Bamba Alex Souleymane, l’expertise certifiée en Côte d’Ivoire.

Maxime Wangué

Rédacteur en Chef de Le Républicain

Source: connectionivoirienne

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.