Côte d’Ivoire : Bradage de l’identité du Nord (Par Dramane Traoré)

Côte d’Ivoire : Bradage de l’identité du Nord (Par Dramane Traoré)

La presse annonce l’arrestation au corridor de GAGNOA d’une dame du nom de CISSE en possession d’un carton contenant 500.000 cartes nationales d’identité ivoirienne. Cela ne susciterait aucun commentaire si ce n’est le contexte actuel (année électorale), l’origine ethnique de la dame (elle est malinké communement appelé DIOULA), et surtout si ce n’est que cela inquiète plus d’un ivoirien.

En effet, l’état dispose de moyens légaux et de personnes chargées de la confection et de la distribution des pièces administratives. Comment se fait-il donc que dame Cissé qui n’est qu’une simple citoyenne, certainement commerçante de profession, soit arrêtée avec une telle quantité de cartes d’identité cachées dans un carton et dit aux agents qu’elle devait les remettre a quelqu’un qui l’attendait a SOUBRE ?

Or, jusqu’à preuve du contraire, l’état a des coursiers chargés du transport des documents de l’administration.

Et pourquoi les fameuses cartes ne comportent-elles que des noms et prénoms dioulas ? Mme Cissé est-elle la seule convoyeuse de ces cartes ? Je ne le crois pas, et je suis d’autant plus inquiet que, connaissant ce gouvernement, j’ai la certitude que d’autres passeurs ont deja distribué ces documents a travers le pays.

C’est donc le lieu d’interpeller mes frères du nord, et en particulier ceux du RDR. Je voudrais leur dire que c’est un jeu dangereux auquel les politiciens s’adonnent. Dites-vous bien que ceux-ci ne se soucient guère des conséquences de leurs actes puisqu’ils ont des points de chute en occident où ils pourraient aller se mettre à l’abri, alors que c’est nous qui resterons ici qui paierons l’addition.

IL ne sert à rien de m’insulter mais de réfléchir. Lorsque les rebelles sont arrivés au nord de la C.I, quel a été l’acte qu’ils ont posé ? Ils ont brûlé les archives des état-civils dans toutes les contrées, ce qu’ils n’ont pas fait au sud. Le but est clair, c’est de nous remplacer, nous ressortissants du nord qui y sommes nés par des soit-disant nordistes, c’est-a-dire des ressortissants des pays du sahel surtout BURKINABES,MALIENS et de GUINEENS puisque ces personnes portent les mêmes noms et prénoms que nous.

C ar si nous laissons faire, nous perdrons non seulement nos terres (la loi sur le foncier rural fait uniquement de l’ivoirien un propriétaire ), mais aussi notre identité. Comment prouver que Dramane Traoré né à Katiola qui a une carte d’identité pareille à la mienne et qui est installé a Soubré n’est pas moi, s’il n’y a pas d’archives où on peut vérifier ?

Déjà a MINIGNAN,MANKONO,TOUBA, etc…il y a eu des affrontements sanglants entre les autochtones et les allochtones venus de ces pays pour des problèmes de terre, alors imaginez ces personnes aller dans nos régions revendiquer ces terres en brandissant des pièces d’identité nationales.

S’il vous plait, chers frères, mettons de côté nos divergences politiques et barrons la route à la forfaiture. Ouattara ne nous aime pas, il se sert de nous et de notre région pour ses ambitions.

Militants du RDR, cessez de vous cacher derrière la solidarité ethnique et régionale, il y va de notre survie. Posez-vous la question de savoir pourquoi Ouattara et ses ministres nordistes ne passent jamais leurs vacances parmi vous mais en Europe.

Tant que vous les suivrez naïvement, comme des moutons, vous serez les grands perdants. Ecoutez souvent ceux que vous appelez vos ” frères ” et vous verrez à quel point ils vous méprisent en réalité. Combien ont investi dans des projets au nord ? Combien ?

Demain, le prix de l’électricité augmentera, croyez-vous que Bouygues fera un prix spécial pour vous ? Réfléchissez, il n’y a pas de prix RDR sur le marché quand vous allez faire des achats.

Joignez-vous donc aux autres ivoiriens pour dire non au bradage de notre identité. Il y va de notre avenir.

Dramane Traoré

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*