Côte d’Ivoire: De fausses cartes de visite technique se fabriquent à 20.000 FCFA

Côte d’Ivoire: De fausses cartes de visite technique se fabriquent à 20.000 FCFA

En 2014, après avoir infiltré un réseau de contrefacteurs de documents administratifs, nous avions publié une enquête sur les “usines de fabrication de faux documents administratifs en Côte d’ivoire. Nous avions démontré que les CNI, les permis de conduire, les cartes de visite technique, les extraits d’actes de naissance, les timbres fiscaux…étaient fabriqués en quantité industrielle et injectés dans le pays.

Les faussaires dont j’avais obtenu la confiance m’avaient même proposé un deal qui devait me rapporter environ 927 mille Fcfa par mois. Il me suffisait juste de déposer à la mairie de Tiassale, à la sous-préfecture de Tiassale, au Tribunal de Tiassale, de faux timbres fiscaux absolument indetectables. C’est ce qui se fait dans tout le pays et cela rapporte des milliards aux faussaires et leurs complices dans l’administration publique.

Cette enquête nous avait permis de découvrir que sur dix véhicules de transport en commun (Gbaka ou taxis), six possédaient une fausse carte de visite technique et plus de 6 conducteurs sur dix possédaient un faux permis de conduire. Quand l’enquête a été publiée, nous avons été menacés de mort, on a même tiré sur la voiture d’un OPJ qui nous avait aidé à infiltrer le réseau.

Sur instructions de la Primature, des agents des services secrets s’étaient déplacés dans nos locaux pour avoir des informations, histoire de démanteler les réseaux . Mais rien n’a été fait par la suite pour démanteler ses réseaux.

Aujourd’hui, la Sicta se plaint de la réduction du nombre de véhicules qui font la visite technique. Eh bien messieurs, ne soyez pas étonnés. Il suffit d’aller à Adjame pour avoir une carte de visite technique. Elle coûte 20 mille maintenant. Et aucun policier ne peut détecter à l’oeil nu sa fausseté.

Vive l’insécurité sur nos routes.”

Selon une enquête de Tiemoko Antoine Assalé

One comment

  1. Le contraire aurait étonné!Nous sommes dans un régime illégal de Djoula avec le rattrapage ethnique criard.Or qui dit djoula dit argent,qui dit argent djoula dit mafia et contrebande!Cela est connu de tous en Afrique!Au fond,cela se fait avec la belle complicité de haut niveau de l’administration du pouvoir.Car il faut manger vite et avec les mains et les pieds!”Le temps presse!Demain n’est pas pour nous”,c’est leur devise.De sorte qu’il est apparu de grosses vagues de jeunes illettrés qui sont déversés dans les universités occidentales,surtout nord-américaines. Ecoutez un peu leur français,tu tombes tout nu,je dis déshabillé!Comme dans ces écoles personne ne (re)double,si tu paies ta scolarité,tu avances…Mais au fait,que contient leurs devoirs et travaux académiques?Si c’est le Nouchi, je le corrigerais…En un mot,l’argent sale des parents de ces analphabètes provient de ces trafics de contrebandes! Vive le régime djoula,vive le rattrapage ethnique djoula et vive le vivre ensemble selon le Mossi de Haute-Volta Dramane Alassane!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*